"Les membres du personnel impliqués ont été conduits au quartier général du Secret Service à Washington pour être interrogés aujourd'hui" samedi, a indiqué le directeur adjoint de cette force, Paul Morrissey, en précisant dans un communiqué que "ces 11 employés ont été suspendus".

Revenant sur le déroulement de cette affaire, M. Morrissey a expliqué que "jeudi 12 avril, des accusations de mauvaise conduite ont été portées contre 11 membres du Secret Service à Carthagène en Colombie, avant le voyage du président" Obama. Toutefois, "aucun (de ces agents) n'était affecté à la protection directe du président", a précisé le responsable, sans donner de détails sur les faits présumés reprochés aux agents.

Vendredi, le Washington Post, citant le président de l'Association américaine des officiers de police fédéraux, a affirmé qu'au moins un de ces policiers avait été accusé d'être impliqué dans des relations avec des prostituées à Carthagène. "La nature des accusations, combinées à une politique de tolérance zéro vis-à-vis des actes de mauvaise conduite, a eu pour résultat la décision du Secret Service de retirer ces personnes de leur mission, de les faire revenir à leurs cantonnements et à les remplacer par d'autres membres du Secret Service", a développé M. Morrissey.

Levif.be, avec Belga