"Nous avons toutes les raisons de penser que la décision d'abattre notre avion a été dictée par la volonté de protéger ces chemins d'acheminement de pétrole vers le territoire turc", a déclaré M. Poutine lors d'une conférence de presse en marge de la COP 21 près de Paris.

Aucune rencontre n'a eu lieu lundi à Paris entre le président russe Vladimir Poutine et son homologue turc Recep Tayyip Erdogan malgré la demande d'entretien "en face à face" du dirigeant turc.

"Nous avons toutes les raisons de penser que la décision d'abattre notre avion a été dictée par la volonté de protéger ces chemins d'acheminement de pétrole vers le territoire turc", a déclaré M. Poutine lors d'une conférence de presse en marge de la COP 21 près de Paris.Aucune rencontre n'a eu lieu lundi à Paris entre le président russe Vladimir Poutine et son homologue turc Recep Tayyip Erdogan malgré la demande d'entretien "en face à face" du dirigeant turc.