M. Poutine a téléphoné à M. Erdogan pour lui adresser ses félicitations, a précisé ce média citant des sources à la présidence turque. Le président américain Donald Trump avait fait de même la veille, sans émettre de réserves sur un scrutin que l'opposition estime entaché de fraudes.

Anadolu a précisé qu'au cours de leur conversation MM. Poutine et Erdogan avaient souligné la nécessité de normaliser les relations turco-russes, mises à mal depuis que les Turcs ont abattu un avion Russe au-dessus de la Syrie en 2015.

Les deux parties ont également souligné l'importance de maintenir le cessez-le-feu qu'elles ont négocié en Syrie, selon Anadolu.

Certains analystes estiment que les tensions entre Ankara et l'Union européenne, renforcées par le résultat du référendum de dimanche, devraient favoriser un rapprochement entre la Turquie et la Russie.

M. Poutine a téléphoné à M. Erdogan pour lui adresser ses félicitations, a précisé ce média citant des sources à la présidence turque. Le président américain Donald Trump avait fait de même la veille, sans émettre de réserves sur un scrutin que l'opposition estime entaché de fraudes.Anadolu a précisé qu'au cours de leur conversation MM. Poutine et Erdogan avaient souligné la nécessité de normaliser les relations turco-russes, mises à mal depuis que les Turcs ont abattu un avion Russe au-dessus de la Syrie en 2015.Les deux parties ont également souligné l'importance de maintenir le cessez-le-feu qu'elles ont négocié en Syrie, selon Anadolu.Certains analystes estiment que les tensions entre Ankara et l'Union européenne, renforcées par le résultat du référendum de dimanche, devraient favoriser un rapprochement entre la Turquie et la Russie.