"Avec l'escalade du conflit israélo-palestinien, nous constatons que la première des priorités est la fin des violences des deux côtés et la sécurité de la population civile", a déclaré dans un communiqué la présidence russe, à l'issue d'une échange par visio-conférence entre MM. Poutine et Guterres.

Les deux dirigeants ont réitéré le principe d'une solution à deux Etats sur la base des résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU.

M. Guterres, actuellement en visite en Russie, a rencontré la veille le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov.

Ce dernier a appelé à une réunion urgente du Quartette pour le Proche-Orient, un groupe de médiateurs qui réunit la Russie, les Etats-Unis, l'ONU et l'Union européenne.

"Nous comptons sur le secrétaire général, en tant que coordinateur du Quartette, pour essayer d'organiser une telle réunion le plus rapidement possible", a ajouté M. Lavrov.

M. Poutine a lui déjà appelé à la désescalade, lors d'une conversation mercredi avec son homologue turc, Recep Tayyip Erdogan qui, nettement plus offensif, a réclamé de donner "une leçon" à Israël.

La Russie entretient de bonnes relations à la fois avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, les dirigeants palestiniens et M. Erdogan.

En quatre jours, les violences ont fait au moins 83 morts dans la bande de Gaza, bombardée par les forces israéliennes, et sept morts en Israël, où le Hamas a multiplié les tirs de roquettes.

L'Etat hébreu a déployé jeudi des blindés le long de la frontière avec Gaza, tandis qu'il fait face à une autre éruption de violence entre ses habitants juifs et arabes

"Avec l'escalade du conflit israélo-palestinien, nous constatons que la première des priorités est la fin des violences des deux côtés et la sécurité de la population civile", a déclaré dans un communiqué la présidence russe, à l'issue d'une échange par visio-conférence entre MM. Poutine et Guterres. Les deux dirigeants ont réitéré le principe d'une solution à deux Etats sur la base des résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU.M. Guterres, actuellement en visite en Russie, a rencontré la veille le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov.Ce dernier a appelé à une réunion urgente du Quartette pour le Proche-Orient, un groupe de médiateurs qui réunit la Russie, les Etats-Unis, l'ONU et l'Union européenne."Nous comptons sur le secrétaire général, en tant que coordinateur du Quartette, pour essayer d'organiser une telle réunion le plus rapidement possible", a ajouté M. Lavrov.M. Poutine a lui déjà appelé à la désescalade, lors d'une conversation mercredi avec son homologue turc, Recep Tayyip Erdogan qui, nettement plus offensif, a réclamé de donner "une leçon" à Israël.La Russie entretient de bonnes relations à la fois avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, les dirigeants palestiniens et M. Erdogan.En quatre jours, les violences ont fait au moins 83 morts dans la bande de Gaza, bombardée par les forces israéliennes, et sept morts en Israël, où le Hamas a multiplié les tirs de roquettes. L'Etat hébreu a déployé jeudi des blindés le long de la frontière avec Gaza, tandis qu'il fait face à une autre éruption de violence entre ses habitants juifs et arabes