"Bien sûr que nous aurions du capturer Oussama Ben Laden bien plus tôt", a tweeté le président américain. "J'avais mentionné son nom dans mon livre juste avant les attaques contre le World Trade Center", a-t-il ajouté, dénonçant en particulier l'attitude de son prédécesseur démocrate Bill Clinton.

"Nous avons payé des milliards de dollars au Pakistan et ils ne nous ont jamais dit qu'il vivait là-bas", a-t-il ajouté, au lendemain de déclarations similaires sur Fox News où il affirmait que "tout le monde savait au Pakistan" que chef d'Al-Qaïda vivait sur le sol pakistanais, ce qu'Islamabad a toujours nié.

Dans cet entretien, M. Trump avait aussi défendu l'annulation d'aide au Pakistan parce que ce pays ne fait selon lui "rien, rien du tout" pour l'Amérique. Début janvier, le président américain avait déjà accusé de mensonges et de duplicité le Pakistan, qui a rejoint les Etats-Unis en 2001 dans leur guerre contre le terrorisme.

Le Premier ministre pakistanais Imran Khan a dénoncé lundi avec véhémence cette nouvelle "tirade" de Donald Trump. "Cette guerre a fait 75.000 victimes au Pakistan et a causé 123 milliards de dollars de pertes à l'économie" nationale, a-t-il écrit dans une série de tweets. "Cette guerre a eu un impact dramatique sur la vie de Pakistanais ordinaires", a-t-il insisté, qualifiant de "minuscule" la somme de 20 milliards de dollars reçue selon lui des Etats-Unis.

"Bien sûr que nous aurions du capturer Oussama Ben Laden bien plus tôt", a tweeté le président américain. "J'avais mentionné son nom dans mon livre juste avant les attaques contre le World Trade Center", a-t-il ajouté, dénonçant en particulier l'attitude de son prédécesseur démocrate Bill Clinton. "Nous avons payé des milliards de dollars au Pakistan et ils ne nous ont jamais dit qu'il vivait là-bas", a-t-il ajouté, au lendemain de déclarations similaires sur Fox News où il affirmait que "tout le monde savait au Pakistan" que chef d'Al-Qaïda vivait sur le sol pakistanais, ce qu'Islamabad a toujours nié. Dans cet entretien, M. Trump avait aussi défendu l'annulation d'aide au Pakistan parce que ce pays ne fait selon lui "rien, rien du tout" pour l'Amérique. Début janvier, le président américain avait déjà accusé de mensonges et de duplicité le Pakistan, qui a rejoint les Etats-Unis en 2001 dans leur guerre contre le terrorisme.Le Premier ministre pakistanais Imran Khan a dénoncé lundi avec véhémence cette nouvelle "tirade" de Donald Trump. "Cette guerre a fait 75.000 victimes au Pakistan et a causé 123 milliards de dollars de pertes à l'économie" nationale, a-t-il écrit dans une série de tweets. "Cette guerre a eu un impact dramatique sur la vie de Pakistanais ordinaires", a-t-il insisté, qualifiant de "minuscule" la somme de 20 milliards de dollars reçue selon lui des Etats-Unis.