Plongée dans l'absurde: la Chine a une nouvelle ville fantôme

Yujiapu © Reuters

Les chantiers ont commencé en 2009, mais aujourd'hui tout semble à l'arrêt. Le gouvernement réfute le fait que les caisses sont vides. Pourtant Yujiapu n'est pas une exception. Dans sa folie urbanistique, la Chine a construit de nombreuses villes ou la population se fait pourtant rare, car il y a trop peu de locataire ou de candidat acheteur. Un autre exemple est Kangbashi, une expansion de la ville d'Ordos, à 500 km de Pékin dans la région autonome de Mongolie intérieure. On pensait y établir 1 million de personnes, mais seules 50.000 personnes y ont finalement élu domicile. De même que Tianducheng, une copie de Paris. Avec une réplique de la tour Eiffel, la ville devait attirer des milliers d'habitants, mais s'est transformée en véritable flop. Voici les photos hallucinantes de Yujiapu, Kangbashi et Tianducheng.

Yujiapu © Reuters

Yujiapu

Yujiapu © Reuters

Yujiapu

Yujiapu © Reuters

Yujiapu

Yujiapu © Reuters

Yujiapu

Yujiapu © Reuters

Yujiapu

Yujiapu © Reuters

Yujiapu

ordos © Reuters

Ordos

ordos © Reuters

Ordos

ordos © Reuters

Ordos

ordos © Reuters

Ordos

ordos © Reuters

Ordos

ordos © Reuters

Ordos

Ordos © Reuters

Ordos

Ordos © Reuters

Ordos

Ordos © Reuters

Ordos

Ordos © Reuters

Ordos

Tianducheng © Reuters

Tianducheng

Tianducheng © Reuters

Tianducheng

Tianducheng © Reuters

Tianducheng

Tianducheng © Reuters

Tianducheng

Tianducheng © Reuters

Tianducheng

Tianducheng © Reuters

Tianducheng