Les pirates qui s'étaient introduits dans une base de données de millions de fonctionnaires américains ont dérobé les informations d'environ 21,5 millions de personnes, y compris des épouses ou des enfants de ces employés, ont annoncé jeudi des responsables américains. Parmi les personnes affectées, 19,7 millions sont des employés qui avaient subi une vérification de leurs antécédents, notamment judiciaires, par le gouvernement, et 1,8 million sont principalement des épouses ou des personnes qui habitent avec ces employés.

Les pirates qui s'étaient introduits dans une base de données de millions de fonctionnaires américains ont dérobé les informations d'environ 21,5 millions de personnes, y compris des épouses ou des enfants de ces employés, ont annoncé jeudi des responsables américains. Parmi les personnes affectées, 19,7 millions sont des employés qui avaient subi une vérification de leurs antécédents, notamment judiciaires, par le gouvernement, et 1,8 million sont principalement des épouses ou des personnes qui habitent avec ces employés.