Le président des Philippines, Rodrigo Duterte, a donné l'ordre aux leaders communautaires de chasser, détenir et arrêter les personnes non-vaccinées qui quittent leur domicile alors que les infections au Covid-19 marquent un record trimestriel dans l'archipel, selon son porte-parole vendredi.

M. Duterte a émis cet ordre lors d'une réunion avec la task force chargée de la réponse à la pandémie jeudi soir, a précisé le porte-parole Karlo Nograles. "J'ordonne désormais aux chefs des villages de chercher les personnes qui ne sont pas vaccinées et de leur demander de rester en place", a déclaré le président lors de cette rencontre. "Et si untel refuse, sort de chez lui et se déplace dans la communauté... il peut être détenu", a-t-il ajouté. "Et s'il refuse, alors le chef du village étant une personne d'autorité est habilité à arrêter la personne récalcitrante".

Le porte-parole a affirmé que la directive est en place à l'échelle nationale et a insisté pour que la population se soumette aux autorités. "Ces mesures couvrant les personnes non vaccinées le sont pour protéger nos gens, car ne pas être vacciné pose un risque pour tout le monde". Les autorités dans la région de la capitale, couvrant 13 millions d'habitants, ont imposé auparavant des nouvelles restrictions pour limiter les voyages et les activités de personnes qui n'ont pas été vaccinées, ne leur permettant de quitter leur domicile que pour des raisons essentielles. La capitale et sa périphérie ont été placées sous un niveau d'alerte strict depuis début janvier face aux contaminations galopantes en raison des rassemblements en période de fêtes et de la présence du variant Omicron du Covid-19.

Ce niveau d'alerte va être étendu à 14 autres zones du pays dès dimanche.

Lire aussi: Philippines

Le président des Philippines, Rodrigo Duterte, a donné l'ordre aux leaders communautaires de chasser, détenir et arrêter les personnes non-vaccinées qui quittent leur domicile alors que les infections au Covid-19 marquent un record trimestriel dans l'archipel, selon son porte-parole vendredi. M. Duterte a émis cet ordre lors d'une réunion avec la task force chargée de la réponse à la pandémie jeudi soir, a précisé le porte-parole Karlo Nograles. "J'ordonne désormais aux chefs des villages de chercher les personnes qui ne sont pas vaccinées et de leur demander de rester en place", a déclaré le président lors de cette rencontre. "Et si untel refuse, sort de chez lui et se déplace dans la communauté... il peut être détenu", a-t-il ajouté. "Et s'il refuse, alors le chef du village étant une personne d'autorité est habilité à arrêter la personne récalcitrante". Le porte-parole a affirmé que la directive est en place à l'échelle nationale et a insisté pour que la population se soumette aux autorités. "Ces mesures couvrant les personnes non vaccinées le sont pour protéger nos gens, car ne pas être vacciné pose un risque pour tout le monde". Les autorités dans la région de la capitale, couvrant 13 millions d'habitants, ont imposé auparavant des nouvelles restrictions pour limiter les voyages et les activités de personnes qui n'ont pas été vaccinées, ne leur permettant de quitter leur domicile que pour des raisons essentielles. La capitale et sa périphérie ont été placées sous un niveau d'alerte strict depuis début janvier face aux contaminations galopantes en raison des rassemblements en période de fêtes et de la présence du variant Omicron du Covid-19. Ce niveau d'alerte va être étendu à 14 autres zones du pays dès dimanche.