La plupart des décès ont été enregistrés dans l'extrême est de l'archipel, sur l'île de Samar, où Hagupit a touché terre samedi soir avec des vents soufflant en rafale à 210 km/h.

Le bilan humain devrait cependant s'aggraver à mesure que les secours parviendront dans les régions isolés de Samar et d'autres provinces orientales, a indiqué le président de la Croix-Rouge philippine Richard Gordon.

Hagupit a ensuite faibli en franchissant le centre du pays, dégradé de typhon en tempête tropicale. La dépression est passée près de Manille dans la nuit de lundi à mardi sans apporter le déluge annoncé.

Des dizaines de milliers de personnes, essentiellement les plus pauvres de la mégapole vivant dans des bidonvilles, près de la mer, avaient passé la nuit dans des refuges.

La plupart des décès ont été enregistrés dans l'extrême est de l'archipel, sur l'île de Samar, où Hagupit a touché terre samedi soir avec des vents soufflant en rafale à 210 km/h. Le bilan humain devrait cependant s'aggraver à mesure que les secours parviendront dans les régions isolés de Samar et d'autres provinces orientales, a indiqué le président de la Croix-Rouge philippine Richard Gordon. Hagupit a ensuite faibli en franchissant le centre du pays, dégradé de typhon en tempête tropicale. La dépression est passée près de Manille dans la nuit de lundi à mardi sans apporter le déluge annoncé. Des dizaines de milliers de personnes, essentiellement les plus pauvres de la mégapole vivant dans des bidonvilles, près de la mer, avaient passé la nuit dans des refuges.