"En consultation avec d'autres Bourses et les participants du marché, Nyse Euronext fermera ses marchés lundi 29 octobre et, sous réserve de confirmation, mardi 30 octobre", a indiqué l'opérateur dans un communiqué.

"Nous soutenons le consensus des marchés et de la communauté des régulateurs, selon lequel les conditions dangereuses résultant de l'ouragan Sandy vont rendre très difficile d'assurer la sécurité de nos employés", explique l'opérateur boursier.

"Nous travaillerons avec le secteur pour déterminer les prochaines étapes pour rétablir les échanges dès que la situation le permettra", ajoute-t-il.

La Bourse de New York avait indiqué plus tôt dans l'après-midi que les échanges physiques seraient suspendus lundi, mais que le marché resterait ouvert de manière électronique.

Touts les transports en communs de la ville arrêtés Les autorités ont ordonné la suspension du trafic en raison des risques d'inondations et de dégâts provoqués par Sandy. La suspension devrait durer jusque lundi ou mardi et d'importantes perturbations du trafic sont attendues jusque mercredi.

Les premiers effets de l'ouragan Sandy se sont fait sentir dimanche le long de la côte est américaine, provoquant l'annulation de milliers de vols et l'évacuation de centaines de milliers de personnes à New York et dans certaines zones côtières.

Le président Barack Obama a appelé ses compatriotes à prendre "très au sérieux" le danger.

Lundi à 00h00 GMT (01h00 HB), l'ouragan se trouvait à 780 kilomètres au sud de New York, selon le Centre américain de surveillance des ouragans (NHC), basé à Miami.

Les vents soufflaient à 120 km/h mais devraient se renforcer à mesure que l'ouragan progresse vers des eaux plus froides. Ces vents soufflent jusqu'à plus de 800 kilomètres de l'oeil du cyclone selon le NHC

Levif.be avec Belga

"En consultation avec d'autres Bourses et les participants du marché, Nyse Euronext fermera ses marchés lundi 29 octobre et, sous réserve de confirmation, mardi 30 octobre", a indiqué l'opérateur dans un communiqué. "Nous soutenons le consensus des marchés et de la communauté des régulateurs, selon lequel les conditions dangereuses résultant de l'ouragan Sandy vont rendre très difficile d'assurer la sécurité de nos employés", explique l'opérateur boursier. "Nous travaillerons avec le secteur pour déterminer les prochaines étapes pour rétablir les échanges dès que la situation le permettra", ajoute-t-il. La Bourse de New York avait indiqué plus tôt dans l'après-midi que les échanges physiques seraient suspendus lundi, mais que le marché resterait ouvert de manière électronique.Touts les transports en communs de la ville arrêtés Les autorités ont ordonné la suspension du trafic en raison des risques d'inondations et de dégâts provoqués par Sandy. La suspension devrait durer jusque lundi ou mardi et d'importantes perturbations du trafic sont attendues jusque mercredi. Les premiers effets de l'ouragan Sandy se sont fait sentir dimanche le long de la côte est américaine, provoquant l'annulation de milliers de vols et l'évacuation de centaines de milliers de personnes à New York et dans certaines zones côtières. Le président Barack Obama a appelé ses compatriotes à prendre "très au sérieux" le danger. Lundi à 00h00 GMT (01h00 HB), l'ouragan se trouvait à 780 kilomètres au sud de New York, selon le Centre américain de surveillance des ouragans (NHC), basé à Miami. Les vents soufflaient à 120 km/h mais devraient se renforcer à mesure que l'ouragan progresse vers des eaux plus froides. Ces vents soufflent jusqu'à plus de 800 kilomètres de l'oeil du cyclone selon le NHCLevif.be avec Belga