Le dernier cessez-le-feu en vigueur, annoncé fin décembre, avait permis de considérablement réduire les violences dans l'est de l'Ukraine, mais celles-ci ont repris de manière sporadique depuis lors, faisant au moins cinq morts depuis le début de l'année.

Le nouveau cessez-le-feu a fait l'objet d'un accord lors d'un nouveau round de négociations à Minsk, au Bélarus, sous l'égide de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE). Des responsables ukrainiens et de l'OSCE ont indiqué que la trêve avait été obtenue sous l'impulsion de l'émissaire de M. Poutine, Boris Gryzlov, l'ancien président de la Douma (chambre basse) et ex-ministre russe de l'Intérieur. "Le représentant russe Boris Gryzlov a proposé de tenter à nouveau de parvenir à un cessez-le-feu. Cette proposition a été approuvée par tous les participants", a déclaré le représentant de l'OSCE Martin Sajdik, cité par les agences russes. Aucun commentaire des représentants des rebelles ukrainiens prorusses n'a été rendu public.

Lundi, les militaires ukrainiens avaient accusé les rebelles d'avoir tiré avec des chars contre leurs positions, faisant un mort et un blessé. Les séparatistes avaient accusé en retour les militaires d'avoir utilisé contre eux chars, mortiers et lance-grenades.

Le conflit entre les militaires ukrainiens et les rebelles prorusses, que Kiev et les Occidentaux accusent Moscou de soutenir, a fait plus de 9.000 morts depuis avril 2014.

Le dernier cessez-le-feu en vigueur, annoncé fin décembre, avait permis de considérablement réduire les violences dans l'est de l'Ukraine, mais celles-ci ont repris de manière sporadique depuis lors, faisant au moins cinq morts depuis le début de l'année. Le nouveau cessez-le-feu a fait l'objet d'un accord lors d'un nouveau round de négociations à Minsk, au Bélarus, sous l'égide de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE). Des responsables ukrainiens et de l'OSCE ont indiqué que la trêve avait été obtenue sous l'impulsion de l'émissaire de M. Poutine, Boris Gryzlov, l'ancien président de la Douma (chambre basse) et ex-ministre russe de l'Intérieur. "Le représentant russe Boris Gryzlov a proposé de tenter à nouveau de parvenir à un cessez-le-feu. Cette proposition a été approuvée par tous les participants", a déclaré le représentant de l'OSCE Martin Sajdik, cité par les agences russes. Aucun commentaire des représentants des rebelles ukrainiens prorusses n'a été rendu public. Lundi, les militaires ukrainiens avaient accusé les rebelles d'avoir tiré avec des chars contre leurs positions, faisant un mort et un blessé. Les séparatistes avaient accusé en retour les militaires d'avoir utilisé contre eux chars, mortiers et lance-grenades. Le conflit entre les militaires ukrainiens et les rebelles prorusses, que Kiev et les Occidentaux accusent Moscou de soutenir, a fait plus de 9.000 morts depuis avril 2014.