Les deux hommes se sont appelés plus tôt dans la journée pour la quatrième fois en quelques jours. Selon la Maison Blanche, Joe Biden a dit à Benjamin Netanyahu "qu'il s'attendait à une désescalade significative aujourd'hui vers un cessez-le-feu". Sur Twitter, le président israélien a répondu que l'opération ne s'arrêterait pas tant que la sécurité des citoyens israéliens ne serait pas assurée. Il a remercié Joe Biden pour sa reconnaissance du droit d'Israël à l'auto-défense.

Le chef du Pentagone Lloyd Austin a lui aussi adopté un ton plus ferme lors d'un entretien téléphonique avec le ministre israélien de la Défense Benny Gantz.

M. Austin a "examiné les analyses de la campagne militaire d'Israël dans la bande de Gaza et a exhorté à une désescalade du conflit", indique un bref communiqué du Pentagone.

Après une neuvième nuit de violences, les frappes aériennes israéliennes se sont intensifiées mercredi sur la bande de Gaza. Israël a dit attendre "le moment opportun" pour cesser ses frappes sur l'enclave palestinienne.

La Maison Blanche revendique une approche diplomatique "discrète" depuis le début de ce nouveau cycle de violences, mais de nombreuses voix s'élèvent au sein du parti démocrate pour appeler le président à se montrer plus ferme vis-à-vis de M. Netanyahu.

Au moins 219 personnes, dont 63 enfants, ont été tuées dans des raids israéliens contre la bande de Gaza, selon le ministère de la Santé local. En Israël, les tirs de roquettes depuis Gaza ont fait 12 morts, selon la police israélienne.

Les deux hommes se sont appelés plus tôt dans la journée pour la quatrième fois en quelques jours. Selon la Maison Blanche, Joe Biden a dit à Benjamin Netanyahu "qu'il s'attendait à une désescalade significative aujourd'hui vers un cessez-le-feu". Sur Twitter, le président israélien a répondu que l'opération ne s'arrêterait pas tant que la sécurité des citoyens israéliens ne serait pas assurée. Il a remercié Joe Biden pour sa reconnaissance du droit d'Israël à l'auto-défense.Le chef du Pentagone Lloyd Austin a lui aussi adopté un ton plus ferme lors d'un entretien téléphonique avec le ministre israélien de la Défense Benny Gantz.M. Austin a "examiné les analyses de la campagne militaire d'Israël dans la bande de Gaza et a exhorté à une désescalade du conflit", indique un bref communiqué du Pentagone. Après une neuvième nuit de violences, les frappes aériennes israéliennes se sont intensifiées mercredi sur la bande de Gaza. Israël a dit attendre "le moment opportun" pour cesser ses frappes sur l'enclave palestinienne.La Maison Blanche revendique une approche diplomatique "discrète" depuis le début de ce nouveau cycle de violences, mais de nombreuses voix s'élèvent au sein du parti démocrate pour appeler le président à se montrer plus ferme vis-à-vis de M. Netanyahu.Au moins 219 personnes, dont 63 enfants, ont été tuées dans des raids israéliens contre la bande de Gaza, selon le ministère de la Santé local. En Israël, les tirs de roquettes depuis Gaza ont fait 12 morts, selon la police israélienne.