Ces divergences sont apparues le week-end dernier lorsque Erik Todts, directeur du Consortium 12-12, a appelé les diverses organisations à davantage de coopération, faisant ainsi référence à la campagne distincte menée par la Croix-Rouge. "Nous sommes surpris", réplique la porte-parole de la Croix-Rouge An Luyten. "Car nous négocions depuis deux ans une action collective comprenant les 63 ONG belges et les 6 qui forment actuellement le Consortium." De son côté, Médecins Sans Frontières (MSF) affirme ne pas être en accord avec le "monopole du Consortium dans les médias." "Toute l'attention est portée sur eux et de grands acteurs restent dans l'ombre", indique l'ONG.

Ces divergences sont apparues le week-end dernier lorsque Erik Todts, directeur du Consortium 12-12, a appelé les diverses organisations à davantage de coopération, faisant ainsi référence à la campagne distincte menée par la Croix-Rouge. "Nous sommes surpris", réplique la porte-parole de la Croix-Rouge An Luyten. "Car nous négocions depuis deux ans une action collective comprenant les 63 ONG belges et les 6 qui forment actuellement le Consortium." De son côté, Médecins Sans Frontières (MSF) affirme ne pas être en accord avec le "monopole du Consortium dans les médias." "Toute l'attention est portée sur eux et de grands acteurs restent dans l'ombre", indique l'ONG.