Les secouristes recherchaient encore 15 personnes vraisemblablement ensevelies sous les décombres à Kaski (ouest), un district des contreforts de l'Himalaya, à environ 150 kilomètres à l'ouest de la capitale Katmandou.

"Le nombre de tués est monté à 26", a déclaré à l'AFP le chef de la police de Kaski, Kedar Rajaure. "200 personnes de nos équipes travaillent sur le site pour trouver et secourir les disparus", a-t-il ajouté.

Trois autres personnes ont péri dans deux glissements de terrain dans les districts voisins de Myagdi et Baglung, d'après un communiqué des autorités locales.

Dix-huit blessés ont été hospitalisés.

Des nombreuses personnes périssent chaque année au Népal pendant la mousson en raison de glissements de terrain et des inondations.

Il y a trois mois, deux séismes ont secoué cette nation himalayenne, tuant près de 8.700 personnes, endommageant nombre de routes et d'habitations, et laissant des milliers de personnes sans abri.

Les secouristes recherchaient encore 15 personnes vraisemblablement ensevelies sous les décombres à Kaski (ouest), un district des contreforts de l'Himalaya, à environ 150 kilomètres à l'ouest de la capitale Katmandou."Le nombre de tués est monté à 26", a déclaré à l'AFP le chef de la police de Kaski, Kedar Rajaure. "200 personnes de nos équipes travaillent sur le site pour trouver et secourir les disparus", a-t-il ajouté.Trois autres personnes ont péri dans deux glissements de terrain dans les districts voisins de Myagdi et Baglung, d'après un communiqué des autorités locales.Dix-huit blessés ont été hospitalisés.Des nombreuses personnes périssent chaque année au Népal pendant la mousson en raison de glissements de terrain et des inondations.Il y a trois mois, deux séismes ont secoué cette nation himalayenne, tuant près de 8.700 personnes, endommageant nombre de routes et d'habitations, et laissant des milliers de personnes sans abri.