Les 12 enfants et leur entraîneur sont coincés depuis le 23 juin dans une grotte inondée. Les jeunes footballeurs ont chacun écrit une lettre à destination de leur famille dans l'espoir de les rassurer. "'Ne vous inquiétez pas', disent les enfants. Tout le monde est fort. Ils ont dressé une longue liste de ce qu'ils veulent manger quand ils seront sortis", explique un membre de l'armée thaïlandaise.

"Je t'aime, maman. Je t'aime, papa. Et aussi mon frère", a écrit l'un des enfants. "Ne vous en faites pas, j'ai seulement disparu deux semaines. Je vous aiderai tous les jours au magasin, je vais vite sortir d'ici", écrit un autre. Un troisième enfant demande à son professeur, "de ne pas nous donner trop de devoirs! ".

Leur entraineur, Ekkapol Chantawong, promet pour sa part de s'occuper de son mieux de tous les enfants, âgés entre 11 et 16 ans. "Je veux exprimer mes remerciements pour tous les soutiens et je veux présenter mes excuses aux parents".

Les 12 enfants et leur entraîneur sont coincés depuis le 23 juin dans une grotte inondée. Les jeunes footballeurs ont chacun écrit une lettre à destination de leur famille dans l'espoir de les rassurer. "'Ne vous inquiétez pas', disent les enfants. Tout le monde est fort. Ils ont dressé une longue liste de ce qu'ils veulent manger quand ils seront sortis", explique un membre de l'armée thaïlandaise. "Je t'aime, maman. Je t'aime, papa. Et aussi mon frère", a écrit l'un des enfants. "Ne vous en faites pas, j'ai seulement disparu deux semaines. Je vous aiderai tous les jours au magasin, je vais vite sortir d'ici", écrit un autre. Un troisième enfant demande à son professeur, "de ne pas nous donner trop de devoirs! ". Leur entraineur, Ekkapol Chantawong, promet pour sa part de s'occuper de son mieux de tous les enfants, âgés entre 11 et 16 ans. "Je veux exprimer mes remerciements pour tous les soutiens et je veux présenter mes excuses aux parents".