Ils ne sont "que 28%" à souhaiter que celui qui avait écrasé Alain Juppé au deuxième tour de la primaire de la droite en novembre 2016 reste dans la course, comme il semble vouloir le faire.

"Le soutien (à la candidature de Fillon, NDLR) des sympathisants des Républicains s'érode, chutant de 70%" il y a 15 jours "à 53%" actuellement, écrit le JDD. Et les Français de manière globale indiquent désormais qu'ils considèrent qu'Alain Juppé (64%) est celui qui a le plus les "qualités pour représenter la droite et le centre" dans la course à la présidence de l'Hexagone, devant François Baroin (34%) et Xavier Bertrand (30%), et enfin François Fillon (29%).

Ils ne sont "que 28%" à souhaiter que celui qui avait écrasé Alain Juppé au deuxième tour de la primaire de la droite en novembre 2016 reste dans la course, comme il semble vouloir le faire. "Le soutien (à la candidature de Fillon, NDLR) des sympathisants des Républicains s'érode, chutant de 70%" il y a 15 jours "à 53%" actuellement, écrit le JDD. Et les Français de manière globale indiquent désormais qu'ils considèrent qu'Alain Juppé (64%) est celui qui a le plus les "qualités pour représenter la droite et le centre" dans la course à la présidence de l'Hexagone, devant François Baroin (34%) et Xavier Bertrand (30%), et enfin François Fillon (29%).