Jean-Luc Mélenchon, leader de la gauche radicale française, a officialisé samedi sa candidature aux législatives de juin à Hénin-Beaumont, fief de Marine Le Pen, patronne du Front national, qui doit encore officialiser lundi sa candidature dans la commune française.

"Je propose ma candidature dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais (à Hénin-Beaumont), a déclaré Jean-Luc Mélenchon à la chaîne de télévision France 3. Je forme le voeu que les citoyens veuillent majoritairement être représentés à l'Assemblée nationale par quelqu'un qui porte, comme réponse à la crise, le social et pas l'ethnique."

"Je suis un citoyen et partout chez moi !", a-t-il ajouté, alors qu'on l'interrogeait sur la légitimité de son parachutage dans cette circonscription.

Jean-Luc Mélenchon a fait de Marine Le Pen son adversaire principale

L'affrontement entre Jean-Luc Mélenchon, révélation de la campagne présidentielle avec ses meetings géants, et la patronne du Front national, qui a porté le score de son parti à un niveau historique, prendra une dimension nationale.

Jean-Luc Mélenchon avait fait de Marine Le Pen son adversaire principale pendant la présidentielle mais a échoué à la devancer avec seulement 11,1 % des voix contre 17,9 % lors du premier tour, le 22 avril.

Dans la circonscription d'Hénin-Beaumont, au 1er tour de la présidentielle, la présidente du FN est arrivée en tête avec 31,42 % des voix, devant le socialiste François Hollande (28,75 %), le président de droite sortant Nicolas Sarkozy (15,79 %) et Jean-Luc Mélenchon (14,85 %).

LeVif.be, avec Belga

Jean-Luc Mélenchon, leader de la gauche radicale française, a officialisé samedi sa candidature aux législatives de juin à Hénin-Beaumont, fief de Marine Le Pen, patronne du Front national, qui doit encore officialiser lundi sa candidature dans la commune française."Je propose ma candidature dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais (à Hénin-Beaumont), a déclaré Jean-Luc Mélenchon à la chaîne de télévision France 3. Je forme le voeu que les citoyens veuillent majoritairement être représentés à l'Assemblée nationale par quelqu'un qui porte, comme réponse à la crise, le social et pas l'ethnique.""Je suis un citoyen et partout chez moi !", a-t-il ajouté, alors qu'on l'interrogeait sur la légitimité de son parachutage dans cette circonscription. Jean-Luc Mélenchon a fait de Marine Le Pen son adversaire principaleL'affrontement entre Jean-Luc Mélenchon, révélation de la campagne présidentielle avec ses meetings géants, et la patronne du Front national, qui a porté le score de son parti à un niveau historique, prendra une dimension nationale. Jean-Luc Mélenchon avait fait de Marine Le Pen son adversaire principale pendant la présidentielle mais a échoué à la devancer avec seulement 11,1 % des voix contre 17,9 % lors du premier tour, le 22 avril. Dans la circonscription d'Hénin-Beaumont, au 1er tour de la présidentielle, la présidente du FN est arrivée en tête avec 31,42 % des voix, devant le socialiste François Hollande (28,75 %), le président de droite sortant Nicolas Sarkozy (15,79 %) et Jean-Luc Mélenchon (14,85 %).LeVif.be, avec Belga