Lors d'un sommet sur le développement durable pour la période d'après 2015, 196 pays, dont la Belgique, doivent adopter un programme ambitieux de développement contenant 17 objectifs universels qui doivent transformer le monde à l'horizon 2030. Ils s'appliquent également aux pays dit développés.

"L'implémentation de ces 17 objectifs sera la responsabilité de toutes les entités belges, fédérées et fédéral", a souligné Marie Christine Marghem dans un communiqué, publié à New York où elle assiste au sommet en tant que ministre fédérale.

Marie Christine Marghem a souligné qu'elle entendait coordonner la mise en oeuvre de ceux qui relèvent de la compétence fédérale. Elle entend mettre notamment l'accent sur les objectifs 7, 12 et 13.

L'objectif 12 concerne les modes de production et de consommation durables. "Dans ce cadre, j'ai, entre autres, commandé une étude sur l'impact économique en Belgique de l'économie circulaire qui me donnera des pistes à suivre en termes de mesures à prendre", a expliqué Marie Christine Marghem.

L''objectif 13 lui concerne la lutte contre le réchauffement climatique. "Je serai à Paris en décembre pour défendre l'adoption d'un texte ambitieux, contraignant et équitable", a-t-elle ajouté.

L'objectif 7 vise pour sa part à garantir l'accès de tous à des services énergétiques fiables, durables et modernes à un coût raisonnable. "Cela fera clairement partie de mes priorités dans le cadre du pacte énergétique que je prépare avec les Régions", a encore souligné la ministre libérale.

Lors d'un sommet sur le développement durable pour la période d'après 2015, 196 pays, dont la Belgique, doivent adopter un programme ambitieux de développement contenant 17 objectifs universels qui doivent transformer le monde à l'horizon 2030. Ils s'appliquent également aux pays dit développés. "L'implémentation de ces 17 objectifs sera la responsabilité de toutes les entités belges, fédérées et fédéral", a souligné Marie Christine Marghem dans un communiqué, publié à New York où elle assiste au sommet en tant que ministre fédérale. Marie Christine Marghem a souligné qu'elle entendait coordonner la mise en oeuvre de ceux qui relèvent de la compétence fédérale. Elle entend mettre notamment l'accent sur les objectifs 7, 12 et 13. L'objectif 12 concerne les modes de production et de consommation durables. "Dans ce cadre, j'ai, entre autres, commandé une étude sur l'impact économique en Belgique de l'économie circulaire qui me donnera des pistes à suivre en termes de mesures à prendre", a expliqué Marie Christine Marghem. L''objectif 13 lui concerne la lutte contre le réchauffement climatique. "Je serai à Paris en décembre pour défendre l'adoption d'un texte ambitieux, contraignant et équitable", a-t-elle ajouté. L'objectif 7 vise pour sa part à garantir l'accès de tous à des services énergétiques fiables, durables et modernes à un coût raisonnable. "Cela fera clairement partie de mes priorités dans le cadre du pacte énergétique que je prépare avec les Régions", a encore souligné la ministre libérale.