Les manifestants hissaient samedi soir des drapeaux turcs et sur lesquels était indiqué "OUI" en référence au référendum sur la réforme constitutionnelle turque prévu le 16 avril. D'autres déclamaient des slogans hostiles aux Pays-Bas.

Plus tôt dans la journée, Ankara a annoncé avoir bloqué les accès à l'ambassade des Pays-Bas à Ankara et au consulat du royaume à Istanbul pour "raisons de sécurité". Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, avait en outre précédemment recommandé à l'ambassadeur néerlandais en Turquie, hors du pays en ce moment, de ne pas y revenir avant un moment.

Le ministre turc s'est vu plus tôt refuser l'accès aux Pays-Bas samedi, alors qu'il devait participer à un meeting dans le pays, de même que la ministre turque des Affaires familiales, Fatma Betül Sayan Kaya. Son convoi, en provenance de Düsseldorf en Allemagne, a été bloqué par les autorités néerlandaises non loin du consulat turc à Rotterdam, selon les médias turcs et néerlandais.

La situation donne lieu à une crise diplomatique entre les Pays-Bas et la Turquie. Dans l'après-midi, le président Recep Tayyip Erdogan a réagi en dénonçant des "vestiges du nazisme". Des propos qualifiés de "fous" et "déplacés" par le Premier ministre néerlandais Mark Rutte.

Les manifestants hissaient samedi soir des drapeaux turcs et sur lesquels était indiqué "OUI" en référence au référendum sur la réforme constitutionnelle turque prévu le 16 avril. D'autres déclamaient des slogans hostiles aux Pays-Bas. Plus tôt dans la journée, Ankara a annoncé avoir bloqué les accès à l'ambassade des Pays-Bas à Ankara et au consulat du royaume à Istanbul pour "raisons de sécurité". Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, avait en outre précédemment recommandé à l'ambassadeur néerlandais en Turquie, hors du pays en ce moment, de ne pas y revenir avant un moment. Le ministre turc s'est vu plus tôt refuser l'accès aux Pays-Bas samedi, alors qu'il devait participer à un meeting dans le pays, de même que la ministre turque des Affaires familiales, Fatma Betül Sayan Kaya. Son convoi, en provenance de Düsseldorf en Allemagne, a été bloqué par les autorités néerlandaises non loin du consulat turc à Rotterdam, selon les médias turcs et néerlandais. La situation donne lieu à une crise diplomatique entre les Pays-Bas et la Turquie. Dans l'après-midi, le président Recep Tayyip Erdogan a réagi en dénonçant des "vestiges du nazisme". Des propos qualifiés de "fous" et "déplacés" par le Premier ministre néerlandais Mark Rutte.