Le bébé rondouillard doit peser entre 410 et 450 grammes: rien n'est laissé au hasard quand il est question des ballons qui seront utilisés durant les matchs du championnat d'Europe de football. Tout est pensé. Même les coordonnées gps des douze stades qui accueilleront cet Euro distillé da...

Le bébé rondouillard doit peser entre 410 et 450 grammes: rien n'est laissé au hasard quand il est question des ballons qui seront utilisés durant les matchs du championnat d'Europe de football. Tout est pensé. Même les coordonnées gps des douze stades qui accueilleront cet Euro distillé dans onze pays différents entre le 11 juin et le 12 juillet y figurent. C'est l'équipementier allemand Adidas, partenaire de l'UEFA, qui signe cet objet dopé au polyuréthane. Depuis 1972, en effet, les plus hautes instances footballistiques ont opté pour un ballon unique officiel. Il s'appelle Uniforia, contraction des termes "unité" et "euphorie". La symbolique se veut forte puisque jusqu'ici, jamais un Euro de football n'avait été organisé dans plus de deux pays différents. On s'inclinera devant l'audace de ceux qui ont opté pour cette appellation, à l'heure où ni l'unité européenne ni l'euphorie ne sont vraiment garanties... D'un blanc barré de larges coups de pinceaux noirs eux-mêmes ceinturés de couleurs vives, Uniforia représente des ponts stylisés, allusion à la diversité des cultures européennes et à l'effacement des frontières. On aime beaucoup, à Lampedusa ou encore à Lesbos, à qui l'Union européenne abandonne toute la charge de la non-gestion européenne des flux migratoires. Surtout l'allusion aux ponts et à l'effacement des frontières...