"Une campagne de lynchage semblable à celle contre les juifs d'Europe avant la Seconde Guerre mondiale est en train d'être menée contre les musulmans", a déclaré M. Erdogan dans un discours à Ankara.

Dans ce même discours, il a également appelé au boycott des produits français, embrayant sur plusieurs pays du Moyen-Orient, dans une réaction outrée aux propos du président Emmanuel Macron, qui a promis jeudi de ne pas "renoncer aux caricatures" du Prophète Mahomet, interdites dans la religion musulmane.

Le chef de l'Etat français s'était exprimé en ce sens lors d'un hommage au professeur Samuel Paty, décapité après avoir montré à ses élèves des dessins de Mahomet à l'occasion d'un cours sur la liberté d'expression.

Erdogan appelle l'UE à stopper "la campagne de haine de Macron"

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a appelé lundi les responsables européens à mettre à un terme à ce qu'il a décrit comme une "campagne de haine" envers les musulmans "dirigée" par son homologue français Emmanuel Macron.

"Les responsables européens doivent dire +stop+ à la campagne de haine qui est dirigée par Macron", a lancé M. Erdogan dans un discours virulent à Ankara qui risque d'attiser un peu plus les tensions entre la Turquie et la France.

"Une campagne de lynchage semblable à celle contre les juifs d'Europe avant la Seconde Guerre mondiale est en train d'être menée contre les musulmans", a déclaré M. Erdogan dans un discours à Ankara. Dans ce même discours, il a également appelé au boycott des produits français, embrayant sur plusieurs pays du Moyen-Orient, dans une réaction outrée aux propos du président Emmanuel Macron, qui a promis jeudi de ne pas "renoncer aux caricatures" du Prophète Mahomet, interdites dans la religion musulmane. Le chef de l'Etat français s'était exprimé en ce sens lors d'un hommage au professeur Samuel Paty, décapité après avoir montré à ses élèves des dessins de Mahomet à l'occasion d'un cours sur la liberté d'expression.Le président turc Recep Tayyip Erdogan a appelé lundi les responsables européens à mettre à un terme à ce qu'il a décrit comme une "campagne de haine" envers les musulmans "dirigée" par son homologue français Emmanuel Macron."Les responsables européens doivent dire +stop+ à la campagne de haine qui est dirigée par Macron", a lancé M. Erdogan dans un discours virulent à Ankara qui risque d'attiser un peu plus les tensions entre la Turquie et la France.