Les grandes dates du mandat de François Hollande (en images)

Les grandes dates du mandat de François Hollande (en images)
Francois Hollande © REUTERS

- 6 mai 2012: élection - © Reuters

Le socialiste François Hollande est élu président avec 51,6% des voix face au président sortant, de droite, Nicolas Sarkozy

- 9 septembre 2012: chômage - © Reuters

Le chef de l'Etat s'engage à inverser la courbe du chômage "d'ici un an". Par la suite, il lie sa candidature à un second mandat à l'objectif d'une inversion "durable".

- 6 novembre 2012: compétitivité - © Reuters

Avec le "pacte de compétitivité", début d'un virage économique associant allègement de charges pour les entreprises et rigueur budgétaire.

- 11 janvier 2013: Mali - © Reuters

Début de l'intervention française au Mali contre les groupes islamistes armés occupant depuis des mois le nord du pays. La France interviendra aussi en Centrafrique en décembre 2013.

- 19 mars 2013: Cahuzac - © Reuters

Le ministre délégué au Budget Jérôme Cahuzac démissionne après avoir avoué détenir un compte caché à l'étranger. Après cette affaire, les ministres publient leur patrimoine et deux lois sur la transparence de la vie publique sont adoptées.

- 23 avril 2013: mariage gay - © Reuters

Adoption définitive de la loi autorisant le mariage et l'adoption pour les couples du même sexe après des mois de débats acharnés et d'importantes manifestations d'opposants.

- 10 octobre 2013: Leonarda - © Reuters

Adoption définitive de la loi autorisant le mariage et l'adoption pour les couples du même sexe après des mois de débats acharnés et d'importantes manifestations d'opposants.

- 10 janvier 2014: Julie Gayet - © Reuters

Le magazine people Closer fait état d'une relation entre François Hollande et l'actrice Julie Gayet. Le 25 janvier, le président annonce "la fin de sa vie commune" avec sa compagne officielle Valérie Trierweiler.

- 31 mars 2014: Valls - © Reuters

Jean-Marc Ayrault est remplacé à Matignon par Manuel Valls, au lendemain d'une défaite cinglante du parti socialiste aux municipales.

- 25 août 2014: exit Montebourg - © Reuters

Nouveau remaniement: trois ministres, dont celui de l'Economie Arnaud Montebourg, en désaccord ouvert avec l'exécutif sur sa politique économique notamment, sortent du gouvernement. Emmanuel Macron y entre. Nouveau remaniement: trois ministres, dont celui de l'Economie Arnaud Montebourg, en désaccord ouvert avec l'exécutif sur sa politique économique notamment, sortent du gouvernement. Emmanuel Macron y entre.

- 11 janvier 2015: main dans la main - © Reuters

Plus de 3,7 millions de personnes marchent dans toute la France en solidarité après une série d'attaques jihadistes ayant visé l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo, des policiers et des juifs. Le 11 janvier, Hollande défile solennellement dans la capitale aux côtés de plusieurs dirigeants étrangers comme l'Allemande Angela Merkel ou l'Israélien Benjamin Netanyahu.

- 13 novembre 2015: attentats - © Reuters

De nouveaux attentats font 130 morts à Paris. François Hollande décrète l'état d'urgence et propose d'étendre la déchéance de nationalité aux bi-nationaux nés en France condamnés pour terrorisme. Faute de consensus, le projet est abandonné le 30 mars 2016, mais il aura provoqué le départ du gouvernement de la ministre de la Justice Christiane Taubira.

Un nouvel attentat fait 86 morts le 14 juillet, à Nice. L'état d'urgence, prolongé à quatre reprises, est toujours en vigueur.

- 20 juillet 2016: loi Travail - © Reuters

Une réforme du droit du travail est adoptée après cinq mois de polémiques et de contestation sociale émaillée de violences. Le gouvernement aura dû recourir trois fois à une arme constitutionnelle pour y parvenir malgré l'opposition du Parlement.

- 30 août 2016: Macron part - © Reuters

Après des mois de déclarations controversées et le lancement d'un mouvement politique, le ministre de l'Economie Emmanuel Macron démissionne.

- 1er décembre 2016: renoncement © Reuters

François Hollande met fin au suspense sur sa candidature en renonçant à concourir pour la présidentielle de 2017, une décision inédite pour un président en exercice depuis 1958.

- 24 avril 2017: soutien à Macron - © Reuters

Il annonce dans une allocution télévisée en direct de l'Élysée qu'il votera Macron au second tour de la présidentielle face au "risque" que "l'extrême droite fait peser sur l'avenir de la France".