En vertu de la loi, les enfants de parents américains, nés à l'étranger dans des hôpitaux militaires ou des installations diplomatiques appartenant aux États-Unis, étaient considérés comme "résidant aux États-Unis", et par conséquent, obtenaient leur citoyenneté dès la naissance.
...