Des responsables des deux pays ont participé lundi matin à une conversation téléphonique, a annoncé le ministère sud-coréen de l'Unification dans un communiqué.

"Le gouvernement estime qu'a été posée, avec le rétablissement de la ligne de communication Sud-Nord, une base pour la reprise des relations inter-coréennes", souligne-t-il. "Le gouvernement espère (...) reprendre rapidement le dialogue et entamer des discussions pratiques pour le rétablissement des relations intercoréennes", ajoute le communiqué.

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un avait "exprimé son intention de rétablir les canaux de communication coupées entre le Nord et le Sud", avait annoncé l'agence de presse officielle nord-coréenne KCNA quelques heures plus tôt, expliquant cette décision comme une tentative d'établir une "paix durable" dans la péninsule coréenne.

Ces communications entre Séoul et Pyongyang avaient été interrompues en août par la Corée du Nord, deux semaines seulement après leur rétablissement lors d'un dégel surprise des relations entre les deux pays.

Cette reprise intervient après une série de tirs de missiles qui avait soulevé de nombreuses inquiétudes et provoqué une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU.

Des responsables des deux pays ont participé lundi matin à une conversation téléphonique, a annoncé le ministère sud-coréen de l'Unification dans un communiqué. "Le gouvernement estime qu'a été posée, avec le rétablissement de la ligne de communication Sud-Nord, une base pour la reprise des relations inter-coréennes", souligne-t-il. "Le gouvernement espère (...) reprendre rapidement le dialogue et entamer des discussions pratiques pour le rétablissement des relations intercoréennes", ajoute le communiqué. Le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un avait "exprimé son intention de rétablir les canaux de communication coupées entre le Nord et le Sud", avait annoncé l'agence de presse officielle nord-coréenne KCNA quelques heures plus tôt, expliquant cette décision comme une tentative d'établir une "paix durable" dans la péninsule coréenne. Ces communications entre Séoul et Pyongyang avaient été interrompues en août par la Corée du Nord, deux semaines seulement après leur rétablissement lors d'un dégel surprise des relations entre les deux pays.Cette reprise intervient après une série de tirs de missiles qui avait soulevé de nombreuses inquiétudes et provoqué une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU.