L'Etat hébreu a lancé le 19 décembre une vaste campagne de vaccination, considérée comme l'une des plus rapides au monde, à la faveur d'un accord avec Pfizer permettant à Israël d'obtenir rapidement des millions de doses en échange de données biomédicales sur l'effet du vaccin.

Jusqu'à présent, 4,25 millions d'habitants en Israël (sur une population de neuf millions) ont reçu la première dose de ce vaccin, d'après les derniers chiffres du ministère de la Santé. Parmi eux, 2,88 millions ont reçu la seconde dose nécessaire.

Selon le ministère, le vaccin a montré qu'il était efficace à 95,8% pour prévenir la contamination par le coronavirus, deux semaines après l'injection de la seconde dose, à 99,2% pour prévenir des formes graves et à 98,9% pour prévenir la mort.

Les données, compilées jusqu'au 13 février, ont montré que la vaccination était également efficace une semaine après l'injection de la seconde dose: à 91,9% pour prévenir la contamination par le virus, à 96,4% pour empêcher les formes graves de la maladie et à 94,5% pour prévenir la mort.

"Notre objectif est de poursuivre la vaccination de toute la population âgée de 16 ans et plus (...) ce qui nous permettra de retrouver nos habitudes qui nous manquent", a dit samedi le directeur général du ministère de la Santé, Hezi Levi, dans un communiqué.

Israël a officiellement enregistré plus de 744.000 cas de Covid-19, dont plus de 5.500 décès, depuis le début de la pandémie.

Les personnes vaccinées autorisées à se rendre au théâtre et à la salle de sport

A partir de dimanche, les Israéliens qui ont reçu les deux doses du vaccin de Pfizer/BioNTech contre le coronavirus sont autorisés à se rendre à la salle de sport, dans les théâtres, les musées et les hôtels. Ils devront présenter un certificat de vaccination, ou "green pass".

Selon un tweet du ministre de la Santé Yuli Edelstein, plus de 3,2 millions d'Israéliens peuvent à présent profiter à nouveau d'un peu de sport et de culture. Près d'un tiers de la population a déjà reçu les deux doses.

Les centres commerciaux ont aussi rouvert dimanche mais avec un taux d'occupation maximal de 30% de leur capacité.

Le coordinateur de la lutte contre le coronavirus en Israël, le professeur Nachman Ash, exhorte toutefois les citoyens à porter un masque, à se laver fréquemment les mains et à maintenir les règles de distanciation physique. "Je reste très préoccupé pour les jours à venir, avec ce sentiment d'euphorie et la reprise de l'économie et de l'école", a-t-il déclaré.

Selon le ministère de la Santé, le vaccin a montré qu'il était efficace à 95,8% pour prévenir la contamination par le coronavirus, deux semaines après l'injection de la seconde dose, à 99,2% pour prévenir des formes graves et à 98,9% pour prévenir la mort.

Les données, compilées jusqu'au 13 février, ont montré que la vaccination était également efficace une semaine après l'injection de la seconde dose: à 91,9% pour prévenir la contamination par le virus, à 96,4% pour empêcher les formes graves de la maladie et à 94,5% pour prévenir la mort.

Israël a débuté sa campagne de vaccination le 19 décembre.

L'Etat hébreu a lancé le 19 décembre une vaste campagne de vaccination, considérée comme l'une des plus rapides au monde, à la faveur d'un accord avec Pfizer permettant à Israël d'obtenir rapidement des millions de doses en échange de données biomédicales sur l'effet du vaccin.Jusqu'à présent, 4,25 millions d'habitants en Israël (sur une population de neuf millions) ont reçu la première dose de ce vaccin, d'après les derniers chiffres du ministère de la Santé. Parmi eux, 2,88 millions ont reçu la seconde dose nécessaire. Selon le ministère, le vaccin a montré qu'il était efficace à 95,8% pour prévenir la contamination par le coronavirus, deux semaines après l'injection de la seconde dose, à 99,2% pour prévenir des formes graves et à 98,9% pour prévenir la mort.Les données, compilées jusqu'au 13 février, ont montré que la vaccination était également efficace une semaine après l'injection de la seconde dose: à 91,9% pour prévenir la contamination par le virus, à 96,4% pour empêcher les formes graves de la maladie et à 94,5% pour prévenir la mort."Notre objectif est de poursuivre la vaccination de toute la population âgée de 16 ans et plus (...) ce qui nous permettra de retrouver nos habitudes qui nous manquent", a dit samedi le directeur général du ministère de la Santé, Hezi Levi, dans un communiqué.Israël a officiellement enregistré plus de 744.000 cas de Covid-19, dont plus de 5.500 décès, depuis le début de la pandémie.