Le roi "a affirmé que l'auteur de ce crime abominable ne représente pas le peuple saoudien", a indiqué l'agence saoudienne.

Le tireur qui a ouvert le feu dans une base aéronavale en Floride vendredi, faisant trois morts avant d'être abattu, était un Saoudien membre de l'armée de l'air de son pays et présent pour une formation, a confirmé le gouverneur de Floride Ron DeSantis.

"Je pense qu'il va y avoir beaucoup de réponses à apporter sur le fait que cet individu, un étranger, membre de l'armée de l'air saoudienne, s'entraînait sur notre sol et ait commis cela", a déclaré le gouverneur lors d'une conférence de presse. Le gouvernement saoudien "se retrouve redevable d'une dette ici, étant donné qu'il s'agit d'un de leurs ressortissants", a-t-il ajouté.

La base aéronavale de Pensacola, où environ 16.000 soldats sont stationnés, est utilisée par l'US Navy pour des programmes d'entraînement destinés aux militaires de pays alliés. Des centaines de militaires saoudiens suivent chaque année des formations au sein des forces armées américaines, illustration des liens forts qui unissent Washington et Ryad.

Le roi "a affirmé que l'auteur de ce crime abominable ne représente pas le peuple saoudien", a indiqué l'agence saoudienne.Le tireur qui a ouvert le feu dans une base aéronavale en Floride vendredi, faisant trois morts avant d'être abattu, était un Saoudien membre de l'armée de l'air de son pays et présent pour une formation, a confirmé le gouverneur de Floride Ron DeSantis. "Je pense qu'il va y avoir beaucoup de réponses à apporter sur le fait que cet individu, un étranger, membre de l'armée de l'air saoudienne, s'entraînait sur notre sol et ait commis cela", a déclaré le gouverneur lors d'une conférence de presse. Le gouvernement saoudien "se retrouve redevable d'une dette ici, étant donné qu'il s'agit d'un de leurs ressortissants", a-t-il ajouté.La base aéronavale de Pensacola, où environ 16.000 soldats sont stationnés, est utilisée par l'US Navy pour des programmes d'entraînement destinés aux militaires de pays alliés. Des centaines de militaires saoudiens suivent chaque année des formations au sein des forces armées américaines, illustration des liens forts qui unissent Washington et Ryad.