Depuis une tentative d'assassinat au couteau en pleine campagne électorale en septembre 2018, M. Bolsonaro a subi une demi-douzaine d'opérations de l'abdomen en raison d'adhérences, la dernière en juillet 2021, dans l'hôpital privé de Vila Nova Star où il se trouvait de nouveau lundi.

Un mandat émaillé de problèmes de santé

Le président brésilien Jair Bolsonaro, 66 ans, a subi de nombreux problèmes de santé depuis le début de son mandat en janvier 2019, pour l'essentiel liés à l'attentat à l'arme blanche dont il a été victime en pleine campagne électorale, fin 2018.

  • 6 septembre 2018: À un mois du premier tour de l'élection présidentielle, Jair Bolsonaro est poignardé à l'abdomen lors d'un bain de foule à Juiz de Fora, dans l'Etat du Minas Gerais (sud-est), apparemment par un homme souffrant de problèmes mentaux. Il subit plusieurs perforations intestinales et perd plus de deux litres (soit 40%) de son sang. Il est opéré d'urgence dans un hôpital local, puis transféré à l'hôpital Albert Einstein de Sao Paulo.
  • 12 septembre 2018: Jair Bolsonaro est opéré à nouveau, à Sao Paulo, en raison d'adhérences obstruant son intestin grêle. L'intervention a également permis de guérir une fistule au niveau d'une des sutures de la première chirurgie.
  • 29 septembre 2018: Jair Bolsonaro sort de l'hôpital, 22 jours après l'attentat, à une semaine de la présidentielle. Il ne prendra part à aucun débat télévisé.
  • 28 janvier 2019: Moins d'un mois après son investiture, le président Bolsonaro est opéré à nouveau, pour la fermeture de la poche de colostomie qu'il portait depuis l'attentat. L'intervention s'est révélée plus longue (sept heures) et plus compliquée que prévu en raison de nombreuses adhérences intestinales.
  • 8 septembre 2019: Nouvelle hospitalisation et quatrième opération de l'abdomen, en raison d'une hernie au niveau de la cicatrice de l'opération précédente.
  • 23 décembre 2019: Le président Bolsonaro passe la nuit à l'hôpital à Brasilia après "une chute dans les toilettes".
  • 6 juillet 2020: Jair Bolsonaro est testé positif au Covid-19. Il ne ressent que des symptômes légers et dit "aller mieux" après avoir pris de l'hydroxychloroquine, médicament controversé dont l'inefficacité contre le virus a été prouvée par de nombreuses études scientifiques. Le chef de l'Etat, qui a toujours minimisé l'ampleur de la pandémie et n'est toujours pas vacciné, reste à l'isolement dans le palais présidentiel 19 jours, jusqu'à l'annonce d'un test négatif, le 25 juillet.
  • 25 septembre 2020: Le président brésilien est opéré pour l'extraction d'un calcul rénal.
  • 14 juillet 2021: Jair Bolsonaro est hospitalisé pour une occlusion intestinale, après une crise de hoquet persistante durant plus de dix jours. Les médecins ont opté pour un "traitement conservateur", sans opération.
  • 3 janvier 2022: En vacances dans l'Etat de Santa Catarina (sud), le président Bolsonaro est hospitalisé d'urgence à Sao Paulo pour une possible nouvelle occlusion intestinale. Il est soumis à une série d'examens pour évaluer la nécessité d'une intervention chirurgicale.
Depuis une tentative d'assassinat au couteau en pleine campagne électorale en septembre 2018, M. Bolsonaro a subi une demi-douzaine d'opérations de l'abdomen en raison d'adhérences, la dernière en juillet 2021, dans l'hôpital privé de Vila Nova Star où il se trouvait de nouveau lundi.Le président brésilien Jair Bolsonaro, 66 ans, a subi de nombreux problèmes de santé depuis le début de son mandat en janvier 2019, pour l'essentiel liés à l'attentat à l'arme blanche dont il a été victime en pleine campagne électorale, fin 2018.