Les Portugais devront désormais présenter un pass sanitaire ou un test négatif au coronavirus pour loger dans un hôtel ou avoir accès aux restaurants des régions les plus touchées par la recrudescence de l'épidémie de Covid-19, a décidé jeudi le gouvernement.

"Nous continuons à observer une aggravation de la pandémie", a affirmé la porte-parole du gouvernement portugais, Mariana Vieira da Silva, en annonçant que le pays comptait désormais 60 municipalités présentant un risque de contagion "élevé" ou "très élevé", contre 45 la semaine dernière.

Le couvre-feu de retour

Le couvre-feu nocturne imposé depuis vendredi dernier continuera à s'appliquer dans ces zones à risque, concentrées pour l'essentiel à Lisbonne et ses environs, puis dans la région touristique de l'Algarve (sud).

Mais, désormais, les clients de la restauration devront présenter un test négatif ou faire la preuve d'une vaccination complète pour avoir accès aux salles intérieures de ces établissements pendant le week-end.

Le variant Delta présent dans tout le pays

Dans l'hôtellerie, cette exigence s'appliquera tous les jours et sur l'ensemble du territoire. Dans le même temps, le gouvernement a décidé de lever l'interdiction des déplacements entre la région métropolitaine de Lisbonne et le reste du pays pendant le week-end car, a expliqué Mme Vieira da Silva, "le variant Delta est présent dans tout le pays".

Selon un rapport publié mardi par l'Institut national de santé (Insa), la part du variant d'abord identifié en Inde dans les nouveaux cas détectés au Portugal a atteint près de 90% depuis la dernière semaine de juin.

Parmi les premiers pays de l'Union européenne à connaître une nouvelle vague de l'épidémie de coronavirus due à ce variant, plus contagieux, le Portugal a franchi mercredi et jeudi la barre des 3.000 nouveaux cas quotidiens, ce qui n'arrivait pas depuis début février.

Le Canada plus strict avec les voyageurs étrangers non-vaccinés

Le Canada a commencé à assouplir les restrictions de voyage pour ses citoyens, mais le Premier ministre Justin Trudeau a indiqué jeudi que les voyageurs étrangers non-vaccinés ne seront pas autorisés à rentrer au pays avant "un bon moment".

"Je peux vous dire maintenant que ça ne sera pas en vigueur avant un bon moment", a répondu Justin Trudeau à une question de la presse.

"Nous devons continuer à nous assurer de la sécurité des Canadiens et que les sacrifices de tant de gens dans les derniers mois n'aient pas été faits pour rien", a-t-il dit.

Sans fournir de détails, le Premier ministre a fait savoir que des changements aux règles seraient présentées "dans les prochaines semaines" à propos de l'entrée dans le pays des touristes pleinement vaccinés.

La pression s'accentue sur le gouvernement canadien, notamment de la part de l'industrie touristique, pour que soient assouplies les règles frontalières entre le Canada et les États-Unis, qui partagent la plus longue frontière au monde. Cette dernière est fermée aux voyages non-essentiels depuis mars 2020.

Assouplissements pour les Canadiens

Justin Trudeau a affirmé que son administration ne souhaitait pas compromettre les progrès du Canada pour contenir le coronavirus alors que le nombre de cas rapportés quotidiennement chute et que les taux de vaccination augmentent.

Cette semaine, son gouvernement a levé l'obligation de quarantaine à l'hôtel pour les Canadiens et les résidents permanents qui reviennent de l'étranger et qui sont pleinement vaccinés contre le Covid-19.

La fermeture de la frontière canado-américaine, renouvelée chaque mois d'un commun accord entre Ottawa et Washington, est en place au moins jusqu'au 21 juillet.

Les Portugais devront désormais présenter un pass sanitaire ou un test négatif au coronavirus pour loger dans un hôtel ou avoir accès aux restaurants des régions les plus touchées par la recrudescence de l'épidémie de Covid-19, a décidé jeudi le gouvernement."Nous continuons à observer une aggravation de la pandémie", a affirmé la porte-parole du gouvernement portugais, Mariana Vieira da Silva, en annonçant que le pays comptait désormais 60 municipalités présentant un risque de contagion "élevé" ou "très élevé", contre 45 la semaine dernière.Le couvre-feu de retour Le couvre-feu nocturne imposé depuis vendredi dernier continuera à s'appliquer dans ces zones à risque, concentrées pour l'essentiel à Lisbonne et ses environs, puis dans la région touristique de l'Algarve (sud). Mais, désormais, les clients de la restauration devront présenter un test négatif ou faire la preuve d'une vaccination complète pour avoir accès aux salles intérieures de ces établissements pendant le week-end.Le variant Delta présent dans tout le pays Dans l'hôtellerie, cette exigence s'appliquera tous les jours et sur l'ensemble du territoire. Dans le même temps, le gouvernement a décidé de lever l'interdiction des déplacements entre la région métropolitaine de Lisbonne et le reste du pays pendant le week-end car, a expliqué Mme Vieira da Silva, "le variant Delta est présent dans tout le pays". Selon un rapport publié mardi par l'Institut national de santé (Insa), la part du variant d'abord identifié en Inde dans les nouveaux cas détectés au Portugal a atteint près de 90% depuis la dernière semaine de juin. Parmi les premiers pays de l'Union européenne à connaître une nouvelle vague de l'épidémie de coronavirus due à ce variant, plus contagieux, le Portugal a franchi mercredi et jeudi la barre des 3.000 nouveaux cas quotidiens, ce qui n'arrivait pas depuis début février.Le Canada plus strict avec les voyageurs étrangers non-vaccinésLe Canada a commencé à assouplir les restrictions de voyage pour ses citoyens, mais le Premier ministre Justin Trudeau a indiqué jeudi que les voyageurs étrangers non-vaccinés ne seront pas autorisés à rentrer au pays avant "un bon moment"."Je peux vous dire maintenant que ça ne sera pas en vigueur avant un bon moment", a répondu Justin Trudeau à une question de la presse."Nous devons continuer à nous assurer de la sécurité des Canadiens et que les sacrifices de tant de gens dans les derniers mois n'aient pas été faits pour rien", a-t-il dit. Sans fournir de détails, le Premier ministre a fait savoir que des changements aux règles seraient présentées "dans les prochaines semaines" à propos de l'entrée dans le pays des touristes pleinement vaccinés. La pression s'accentue sur le gouvernement canadien, notamment de la part de l'industrie touristique, pour que soient assouplies les règles frontalières entre le Canada et les États-Unis, qui partagent la plus longue frontière au monde. Cette dernière est fermée aux voyages non-essentiels depuis mars 2020.Assouplissements pour les Canadiens Justin Trudeau a affirmé que son administration ne souhaitait pas compromettre les progrès du Canada pour contenir le coronavirus alors que le nombre de cas rapportés quotidiennement chute et que les taux de vaccination augmentent. Cette semaine, son gouvernement a levé l'obligation de quarantaine à l'hôtel pour les Canadiens et les résidents permanents qui reviennent de l'étranger et qui sont pleinement vaccinés contre le Covid-19. La fermeture de la frontière canado-américaine, renouvelée chaque mois d'un commun accord entre Ottawa et Washington, est en place au moins jusqu'au 21 juillet.