Ils rejoindront les quelque 650 soldats américains encore en Afghanistan, et 3.500 autres militaires seront envoyés au Qatar pour pouvoir être envoyés en renfort en cas de détérioration de la situation à Kaboul, a précisé M. Kirby alors que des villes afghanes continuent de tomber aux mains des talibans.

Le Pentagone assure également qu'il n'utilisera pas l'aéroport de Kaboul pour des frappes contre les talibans.

Evacuation britannique

Le Royaume-Uni va déployer temporairement environ 600 militaires en Afghanistan pour aider les ressortissants britanniques à quitter le pays, en proie à l'avancée des talibans, a annoncé jeudi le gouvernement britannique. "J'ai autorisé le déploiement de personnels militaires supplémentaires pour soutenir la présence diplomatique à Kaboul, aider les ressortissants britanniques à quitter le pays et soutenir la relocalisation des anciens membres du personnel afghan qui ont risqué leur vie en sevrant à nos côtés", a déclaré le ministre britannique de la Défense Ben Wallace, cité dans un communiqué.

Ils rejoindront les quelque 650 soldats américains encore en Afghanistan, et 3.500 autres militaires seront envoyés au Qatar pour pouvoir être envoyés en renfort en cas de détérioration de la situation à Kaboul, a précisé M. Kirby alors que des villes afghanes continuent de tomber aux mains des talibans.Le Pentagone assure également qu'il n'utilisera pas l'aéroport de Kaboul pour des frappes contre les talibans.Evacuation britanniqueLe Royaume-Uni va déployer temporairement environ 600 militaires en Afghanistan pour aider les ressortissants britanniques à quitter le pays, en proie à l'avancée des talibans, a annoncé jeudi le gouvernement britannique. "J'ai autorisé le déploiement de personnels militaires supplémentaires pour soutenir la présence diplomatique à Kaboul, aider les ressortissants britanniques à quitter le pays et soutenir la relocalisation des anciens membres du personnel afghan qui ont risqué leur vie en sevrant à nos côtés", a déclaré le ministre britannique de la Défense Ben Wallace, cité dans un communiqué.