L'arsenal nucléaire américain était composé de 5113 têtes nucléaires à fin septembre 2009, a annoncé lundi le Pentagone, dévoilant des informations jusqu'ici tenues secrètes. "Au nom des efforts de non-prolifération, il est important d'augmenter la transparence en matière d'arsenal", a fait valoir le Pentagone qui n'avait pas révélé le chiffre exact de son arsenal nucléaire depuis 1961.

Ce chiffre, qui inclut les armes déployées, non déployées, stratégiques et non stratégiques, "représente une réduction de 84% par rapport à l'arsenal maximal (31.255) à la fin de l'année fiscale 1967", en pleine Guerre froide, précise le Pentagone dans un communiqué. En revanche, cet arsenal ne comprend pas les armes nucléaires retirées de la circulation et en voie d'être démantelées, a précisé un responsable américain de défense, sous couvert d'anonymat.

Selon le Pentagone, "de 1994 à 2009, les Etats-Unis ont démantelé 8748 têtes nucléaires", et "plusieurs milliers d'armes nucléaires supplémentaires attendent de l'être".

LeVif.be, avec Belga

L'arsenal nucléaire américain était composé de 5113 têtes nucléaires à fin septembre 2009, a annoncé lundi le Pentagone, dévoilant des informations jusqu'ici tenues secrètes. "Au nom des efforts de non-prolifération, il est important d'augmenter la transparence en matière d'arsenal", a fait valoir le Pentagone qui n'avait pas révélé le chiffre exact de son arsenal nucléaire depuis 1961. Ce chiffre, qui inclut les armes déployées, non déployées, stratégiques et non stratégiques, "représente une réduction de 84% par rapport à l'arsenal maximal (31.255) à la fin de l'année fiscale 1967", en pleine Guerre froide, précise le Pentagone dans un communiqué. En revanche, cet arsenal ne comprend pas les armes nucléaires retirées de la circulation et en voie d'être démantelées, a précisé un responsable américain de défense, sous couvert d'anonymat. Selon le Pentagone, "de 1994 à 2009, les Etats-Unis ont démantelé 8748 têtes nucléaires", et "plusieurs milliers d'armes nucléaires supplémentaires attendent de l'être". LeVif.be, avec Belga