Les données publiées par les Centres africains de contrôle des maladies ont montré qu'à la date de samedi, 10.028 508 cas avaient été signalés par les 55 Etats membres de l'Union africaine depuis le début de la pandémie. Au total, 231.157 décès ont été enregistrés, a indiqué le CDC.

Les infections ont grimpé en flèche depuis que le variant Omicron a été découvert en Afrique du Sud fin novembre, poussant un certain nombre de pays du continent à imposer de nouvelles restrictions.

Cependant, la vaccination en Afrique, qui compte près de 1,2 milliard de personnes, a été faible, en raison d'un accès limité aux vaccins et d'une certaine réticence envers les vaccins.

Les données publiées par les Centres africains de contrôle des maladies ont montré qu'à la date de samedi, 10.028 508 cas avaient été signalés par les 55 Etats membres de l'Union africaine depuis le début de la pandémie. Au total, 231.157 décès ont été enregistrés, a indiqué le CDC.Les infections ont grimpé en flèche depuis que le variant Omicron a été découvert en Afrique du Sud fin novembre, poussant un certain nombre de pays du continent à imposer de nouvelles restrictions. Cependant, la vaccination en Afrique, qui compte près de 1,2 milliard de personnes, a été faible, en raison d'un accès limité aux vaccins et d'une certaine réticence envers les vaccins.