"Le Canada a franchi aujourd'hui une étape cruciale dans sa lutte contre la Covid-19 avec l'autorisation du premier vaccin contre la Covid-19", a indiqué le ministère de la Santé dans un communiqué.

Santé Canada assure que le vaccin du duo américano-allemand "répond aux exigences rigoureuses du ministère en matière d'innocuité, d'efficacité et de qualité pour son utilisation au Canada".

"Les Canadiens peuvent avoir l'assurance que le processus d'examen a été rigoureux et que nous avons mis en place des systèmes de contrôle efficaces", selon le ministère, qui n'a pas donné de calendrier pour le début de la vaccination.

Le Premier ministre Justin Trudeau avait annoncé lundi que la vaccination des Canadiens pourrait commencer dans les jours suivant l'approbation par Santé Canada. Il prévoyait initialement un début de vaccination pas avant le premier trimestre de l'année prochaine, ce qui lui avait valu des critiques de l'opposition.

Quelque 249.000 doses de ce candidat-vaccin, qui a montré une efficacité à 95%, devraient arriver au Canada d'ici la fin du mois.

"La disponibilité des vaccins va augmenter tout au long de l'année" prochaine, a expliqué la principale conseillère médicale du gouvernement, Dr. Supryia Sharma, lors d'une conférence de presse.

Les vaccins seront distribués dans 14 centres répartis sur tout le pays, le deuxième au monde par sa superficie.

- "Moment historique" -

Le Royaume-Uni a été le premier pays à autoriser ce vaccin et a commencé mardi une campagne massive de vaccination, dirigée pour l'instant vers les soignants et les personnes âgées. Bahreïn a également approuvé le 4 décembre le vaccin.

Le Canada, qui compte 38 millions d'habitants, a réservé 20 millions de doses du vaccin Pfizer/BioNTech et pris une option sur 56 millions de doses supplémentaires.

Ottawa a commandé et placé des options sur plus de 400 millions de doses de vaccins de sept groupes pharmaceutiques. Le Canada s'est ainsi assuré de recevoir davantage "de doses potentielles par personne que n'importe quel autre pays dans le monde", selon M. Trudeau.

Trois autres vaccins sont actuellement en cours d'évaluation au Canada en vue d'une éventuelle homologation, a indiqué Mme Sharma. Celui de l'américain Moderna devrait "être approuvé bientôt", a souligné le Dr Marc Berthiaume, un des responsables du ministère.

La Dr Sharma a assuré que les autorités sanitaires suivraient de près les éventuels effets secondaires, alors que ses homologues britanniques ont déconseillé d'inoculer le vaccin de Pfizer et BioNTech aux personnes ayant eu dans le passé d'"importantes réactions allergiques".

Pfizer et son partenaire allemand BioNTech ont salué dans un communiqué "un moment historique dans notre combat commun contre la pandémie de covid-19" et "un pas important vers un retour à la normale au Canada".

Ces annonces interviennent alors que le Canada, en pleine deuxième vague de la pandémie, enregistre une hausse record du nombre de nouveaux cas de Covid-19 dans plusieurs provinces, dont le Québec et l'Ontario, les plus touchées depuis le printemps, mais aussi en Alberta et au Manitoba.

Le pays comptait mercredi plus de 432.000 cas de coronavirus et près de 13.000 décès.

"Le Canada a franchi aujourd'hui une étape cruciale dans sa lutte contre la Covid-19 avec l'autorisation du premier vaccin contre la Covid-19", a indiqué le ministère de la Santé dans un communiqué. Santé Canada assure que le vaccin du duo américano-allemand "répond aux exigences rigoureuses du ministère en matière d'innocuité, d'efficacité et de qualité pour son utilisation au Canada". "Les Canadiens peuvent avoir l'assurance que le processus d'examen a été rigoureux et que nous avons mis en place des systèmes de contrôle efficaces", selon le ministère, qui n'a pas donné de calendrier pour le début de la vaccination. Le Premier ministre Justin Trudeau avait annoncé lundi que la vaccination des Canadiens pourrait commencer dans les jours suivant l'approbation par Santé Canada. Il prévoyait initialement un début de vaccination pas avant le premier trimestre de l'année prochaine, ce qui lui avait valu des critiques de l'opposition. Quelque 249.000 doses de ce candidat-vaccin, qui a montré une efficacité à 95%, devraient arriver au Canada d'ici la fin du mois. "La disponibilité des vaccins va augmenter tout au long de l'année" prochaine, a expliqué la principale conseillère médicale du gouvernement, Dr. Supryia Sharma, lors d'une conférence de presse. Les vaccins seront distribués dans 14 centres répartis sur tout le pays, le deuxième au monde par sa superficie. - "Moment historique" -Le Royaume-Uni a été le premier pays à autoriser ce vaccin et a commencé mardi une campagne massive de vaccination, dirigée pour l'instant vers les soignants et les personnes âgées. Bahreïn a également approuvé le 4 décembre le vaccin. Le Canada, qui compte 38 millions d'habitants, a réservé 20 millions de doses du vaccin Pfizer/BioNTech et pris une option sur 56 millions de doses supplémentaires. Ottawa a commandé et placé des options sur plus de 400 millions de doses de vaccins de sept groupes pharmaceutiques. Le Canada s'est ainsi assuré de recevoir davantage "de doses potentielles par personne que n'importe quel autre pays dans le monde", selon M. Trudeau. Trois autres vaccins sont actuellement en cours d'évaluation au Canada en vue d'une éventuelle homologation, a indiqué Mme Sharma. Celui de l'américain Moderna devrait "être approuvé bientôt", a souligné le Dr Marc Berthiaume, un des responsables du ministère. La Dr Sharma a assuré que les autorités sanitaires suivraient de près les éventuels effets secondaires, alors que ses homologues britanniques ont déconseillé d'inoculer le vaccin de Pfizer et BioNTech aux personnes ayant eu dans le passé d'"importantes réactions allergiques".Pfizer et son partenaire allemand BioNTech ont salué dans un communiqué "un moment historique dans notre combat commun contre la pandémie de covid-19" et "un pas important vers un retour à la normale au Canada". Ces annonces interviennent alors que le Canada, en pleine deuxième vague de la pandémie, enregistre une hausse record du nombre de nouveaux cas de Covid-19 dans plusieurs provinces, dont le Québec et l'Ontario, les plus touchées depuis le printemps, mais aussi en Alberta et au Manitoba. Le pays comptait mercredi plus de 432.000 cas de coronavirus et près de 13.000 décès.