Face caméra, Anouar Haddouchi rejette toute responsabilité. Selon les enquêtes, il aurait pourtant joué un rôle clef au sein de l'Etat islamique, rappelle RTL Info. Il est accusé d'avoir transféré, à partir d'un compte ouvert en Grande-Bretagne, de l'argent à Mohammed Abrini pour financer les attentats.

"Je n'ai aucun lien avec ces personnes-là", assure-t-il au journaliste. "Vous en êtes surpris, moi je le suis tout autant. Je ne sais pas comment ça s'est passé."

Anouar Haddouchi nie également avoir été chargé, avec un Britannique, des décapitations à Raqqa. "J'ai jamais entendu un Belge qui faisait des exécutions. Ce n'est pas moi, je vous le dis directement. Les autres Belges non plus n'ont pas entendu que des Belges faisaient des exécutions. Ca n'existe pas. C'est un mensonge."

L'homme a aussi été confronté au président de l'association de victimes du terrorisme, face auquel il n'a exprimé aucun regret. "Si c'était moi qui étais concerné, avec des regrets j'aurais dit 'Excusez-moi', mais je ne suis pas concerné. Et je ne peux pas m'excuser pour les autres", conclut-il.

Face caméra, Anouar Haddouchi rejette toute responsabilité. Selon les enquêtes, il aurait pourtant joué un rôle clef au sein de l'Etat islamique, rappelle RTL Info. Il est accusé d'avoir transféré, à partir d'un compte ouvert en Grande-Bretagne, de l'argent à Mohammed Abrini pour financer les attentats. "Je n'ai aucun lien avec ces personnes-là", assure-t-il au journaliste. "Vous en êtes surpris, moi je le suis tout autant. Je ne sais pas comment ça s'est passé." Anouar Haddouchi nie également avoir été chargé, avec un Britannique, des décapitations à Raqqa. "J'ai jamais entendu un Belge qui faisait des exécutions. Ce n'est pas moi, je vous le dis directement. Les autres Belges non plus n'ont pas entendu que des Belges faisaient des exécutions. Ca n'existe pas. C'est un mensonge." L'homme a aussi été confronté au président de l'association de victimes du terrorisme, face auquel il n'a exprimé aucun regret. "Si c'était moi qui étais concerné, avec des regrets j'aurais dit 'Excusez-moi', mais je ne suis pas concerné. Et je ne peux pas m'excuser pour les autres", conclut-il.