Plus de la moitié des 14 millions de Zimbawéens sont menacés d'insécurité alimentaire, selon le vice-directeur Niels Balzer qui pointe du doigt la sécheresse et les décennies de mauvaise gestion sous l'ère Mugabe. Le PAM avait déjà prévu de distribuer de la nourriture à 4,1 millions de personnes, particulièrement dans les zones rurales. Mais, la situation a empiré. Le maïs, nourriture de base, n'est disponible que dans la moitié des marchés du pays et son prix est élevé en raison de l'inflation. Le PAM va débloquer 200 millions de dollars supplémentaires pour aider près de 8 millions de personnes au premier semestre 2020.

Plus de la moitié des 14 millions de Zimbawéens sont menacés d'insécurité alimentaire, selon le vice-directeur Niels Balzer qui pointe du doigt la sécheresse et les décennies de mauvaise gestion sous l'ère Mugabe. Le PAM avait déjà prévu de distribuer de la nourriture à 4,1 millions de personnes, particulièrement dans les zones rurales. Mais, la situation a empiré. Le maïs, nourriture de base, n'est disponible que dans la moitié des marchés du pays et son prix est élevé en raison de l'inflation. Le PAM va débloquer 200 millions de dollars supplémentaires pour aider près de 8 millions de personnes au premier semestre 2020.