La Laïcité, une galaxie bigarrée? On aurait tendance à le croire! La Laïcité des uns n'est pas celle des autres! La France n'est pas épargnée par le débat. Elle se veut la "mère fondatrice", le réceptacle du concept. Mais encore faut-il s'entendre sur la signification ... Théoriquement, cette laïcité officielle se veut inclusive. Dans le discours, on est souvent loin du compte. Il est de bon ton de faire assaut de laïcité républicaine. Mais jusqu'où aller sans sombrer dans l'intolérance, ou tout simplement dans la chasse aux sorcières.

Il est vrai que le terrorisme islamiste et les dictatures islamistes menacent nos démocraties. Convient-il pour autant de laisser la paranoïa, ou pire le racisme et le sexisme, l'emporter sur la démarche libérale, humaniste et rationnelle? La tentation est grande de voir s'estomper les principes démocratiques ...

Le peur ou la rage populaires sont à fleur de peau. Pourquoi ne pas en profiter? Pas de naïveté. L'électoralisme est terriblement présent dans ces débats. La France est devenu un champ de bataille. L'Observatoire de la laïcité visait au respect de la laïcité. Il vient de faire les frais des antagonismes. Créé par Chirac en 2007, mais installé seulement le 5 avril 2013 par Hollande, il est dissous depuis le 5 juin 2021! La recherche de l'équilibre n'est plus nécessairement à la mode. Les dissensions entre tenants d'une laïcité inclusive et les autres, ont signé son arrêt de mort. Il sera remplacé le 12 juillet par un Comité interministériel de la laïcité ... Finie l'indépendance!

Même en France, il n'existe pas de définition juridique de la laïcité. Trois principes semblent faire consensus. 1. La liberté de conscience, y compris le droit de manifester ses convictions dans le respect de l'ordre public. 2. Séparation de l'Etat et des Eglises, des institutions publiques et des organisations religieuses. 3. L'égalité de tous devant la loi quelles que soient les croyances et les convictions. Pour le reste, le concept est à géométrie variable. Mais vu l'air du temps, les surenchères ne manquent pas.

Ainsi le Rassemblement national et sa présidente Marine Le Pen prétendent donner le ton. Dernière revendication: "interdire" les signes religieux ostensibles dans l'espace public. A l'Université. Même dans la sphère privée de l'entreprise, dernière trouvaille de Jordan Bardella, appelé à assurer l'interim de la présidente de parti à partir de septembre. Peu importe la législation. Peu importent les avis successifs du Conseil d'Etat. Madame Le Pen fait encore plus fort. Il n'y aura pas de discrimination : les autres religions, chrétiennes en particulier, n'ont pas de "signes religieux ostensibles". Le diagnostic du quotiden catholique La Croix est catégorique.

Pas d'hésitation. Les propositions du RN visent "particulièrement l'Islam". Cette laïcité agressive et dénaturée masque tout simplement une islamophobie qui n'ose pas dire son nom. La crainte du ridicule n'effleure même pas ces bons apôtres d'une laïcité radicale. Quels critères retenir pour déterminer ce qui est ostensible par rapport à ce qui est discret ? Qu'est ce qui diffère une grande croix, d'une moyenne ou d'une petite ? Quelle dimension acceptable pour la kippa ? Pour le dastar ou turban des Sikh ? Etc ... Qui va faire la police, s'interroge Jean-Yves Camus, le spécialiste français des mouvements extrêmistes ...

A l'heure de la surenchère, le discours d'extrême droite contamine une partie du parti Les Républicains. Le gouvernement Castex s'est cru obligé d'abolir L'Observatoire jugé trop laxiste dans ses avis ... Ce sont les mêmes qui partent à la chasse du "burkini" alors qu'il n'est interdit ni par la loi, ni par la Constitution, ni condamné par la Défenseure des droits. C'est oublier que l'apparition du bikini dans les années cinquante à suscité les protestations véhémentes des bien pensants!

Gare à la "lepénisation" du discours laïque ...

Hervé Hasquin

La Laïcité, une galaxie bigarrée? On aurait tendance à le croire! La Laïcité des uns n'est pas celle des autres! La France n'est pas épargnée par le débat. Elle se veut la "mère fondatrice", le réceptacle du concept. Mais encore faut-il s'entendre sur la signification ... Théoriquement, cette laïcité officielle se veut inclusive. Dans le discours, on est souvent loin du compte. Il est de bon ton de faire assaut de laïcité républicaine. Mais jusqu'où aller sans sombrer dans l'intolérance, ou tout simplement dans la chasse aux sorcières.Il est vrai que le terrorisme islamiste et les dictatures islamistes menacent nos démocraties. Convient-il pour autant de laisser la paranoïa, ou pire le racisme et le sexisme, l'emporter sur la démarche libérale, humaniste et rationnelle? La tentation est grande de voir s'estomper les principes démocratiques ...Le peur ou la rage populaires sont à fleur de peau. Pourquoi ne pas en profiter? Pas de naïveté. L'électoralisme est terriblement présent dans ces débats. La France est devenu un champ de bataille. L'Observatoire de la laïcité visait au respect de la laïcité. Il vient de faire les frais des antagonismes. Créé par Chirac en 2007, mais installé seulement le 5 avril 2013 par Hollande, il est dissous depuis le 5 juin 2021! La recherche de l'équilibre n'est plus nécessairement à la mode. Les dissensions entre tenants d'une laïcité inclusive et les autres, ont signé son arrêt de mort. Il sera remplacé le 12 juillet par un Comité interministériel de la laïcité ... Finie l'indépendance!Même en France, il n'existe pas de définition juridique de la laïcité. Trois principes semblent faire consensus. 1. La liberté de conscience, y compris le droit de manifester ses convictions dans le respect de l'ordre public. 2. Séparation de l'Etat et des Eglises, des institutions publiques et des organisations religieuses. 3. L'égalité de tous devant la loi quelles que soient les croyances et les convictions. Pour le reste, le concept est à géométrie variable. Mais vu l'air du temps, les surenchères ne manquent pas. Ainsi le Rassemblement national et sa présidente Marine Le Pen prétendent donner le ton. Dernière revendication: "interdire" les signes religieux ostensibles dans l'espace public. A l'Université. Même dans la sphère privée de l'entreprise, dernière trouvaille de Jordan Bardella, appelé à assurer l'interim de la présidente de parti à partir de septembre. Peu importe la législation. Peu importent les avis successifs du Conseil d'Etat. Madame Le Pen fait encore plus fort. Il n'y aura pas de discrimination : les autres religions, chrétiennes en particulier, n'ont pas de "signes religieux ostensibles". Le diagnostic du quotiden catholique La Croix est catégorique. Pas d'hésitation. Les propositions du RN visent "particulièrement l'Islam". Cette laïcité agressive et dénaturée masque tout simplement une islamophobie qui n'ose pas dire son nom. La crainte du ridicule n'effleure même pas ces bons apôtres d'une laïcité radicale. Quels critères retenir pour déterminer ce qui est ostensible par rapport à ce qui est discret ? Qu'est ce qui diffère une grande croix, d'une moyenne ou d'une petite ? Quelle dimension acceptable pour la kippa ? Pour le dastar ou turban des Sikh ? Etc ... Qui va faire la police, s'interroge Jean-Yves Camus, le spécialiste français des mouvements extrêmistes ...A l'heure de la surenchère, le discours d'extrême droite contamine une partie du parti Les Républicains. Le gouvernement Castex s'est cru obligé d'abolir L'Observatoire jugé trop laxiste dans ses avis ... Ce sont les mêmes qui partent à la chasse du "burkini" alors qu'il n'est interdit ni par la loi, ni par la Constitution, ni condamné par la Défenseure des droits. C'est oublier que l'apparition du bikini dans les années cinquante à suscité les protestations véhémentes des bien pensants!Gare à la "lepénisation" du discours laïque ...Hervé Hasquin