Le professeur Dave Rosser, médecin-chef du Queen Elizabeth Hospital de Birmingham (centre de l'Angleterre), a fait état des progrès encourageants réalisés par l'adolescente Malala Yousafzai à des journalistes, devant l'établissement spécialisé dans le traitement des soldats britanniques blessés en Afghanistan.

Mais "il est clair que Malala n'est pas encore hors de danger" a-t-il dit, mentionnant des "signes d'infection le long du parcours suivi par la balle".

Selon lui, le projectile a pénétré le crâne juste au-dessus de l'oeil gauche, effleuré le cerveau, et endommagé le côté de sa mâchoire avant de se loger dans l'épaule. La balle a été prélevée au Pakistan peu après l'attaque.

"Cela étant, elle réagit très bien", a ajouté le médecin en précisant que la jeune fille s'était levée "pour la première fois, avec de l'aide, ce matin".

Malala a été blessée le 9 octobre à Mingora, principale ville de la vallée de Swat (nord-ouest du Pakistan), après que deux hommes armés eurent stoppé le bus scolaire dans lequel elle circulait.

L'attaque a été revendiquée par les insurgés du Mouvement des talibans du Pakistan (TTP), allié au réseau Al-Qaïda. Ils ont affirmé l'avoir prise pour cible en raison de "son rôle de pionnière" dans la défense de l'éducation des jeunes filles et du fait de ses critiques contre eux.

Elle a été transférée lundi par avion médical à Birmingham.

Levif.be

Le professeur Dave Rosser, médecin-chef du Queen Elizabeth Hospital de Birmingham (centre de l'Angleterre), a fait état des progrès encourageants réalisés par l'adolescente Malala Yousafzai à des journalistes, devant l'établissement spécialisé dans le traitement des soldats britanniques blessés en Afghanistan. Mais "il est clair que Malala n'est pas encore hors de danger" a-t-il dit, mentionnant des "signes d'infection le long du parcours suivi par la balle". Selon lui, le projectile a pénétré le crâne juste au-dessus de l'oeil gauche, effleuré le cerveau, et endommagé le côté de sa mâchoire avant de se loger dans l'épaule. La balle a été prélevée au Pakistan peu après l'attaque. "Cela étant, elle réagit très bien", a ajouté le médecin en précisant que la jeune fille s'était levée "pour la première fois, avec de l'aide, ce matin". Malala a été blessée le 9 octobre à Mingora, principale ville de la vallée de Swat (nord-ouest du Pakistan), après que deux hommes armés eurent stoppé le bus scolaire dans lequel elle circulait. L'attaque a été revendiquée par les insurgés du Mouvement des talibans du Pakistan (TTP), allié au réseau Al-Qaïda. Ils ont affirmé l'avoir prise pour cible en raison de "son rôle de pionnière" dans la défense de l'éducation des jeunes filles et du fait de ses critiques contre eux. Elle a été transférée lundi par avion médical à Birmingham. Levif.be