Voici quelques informations sur la vision du pourboire dans les différentes cultures.

L'Europe

Les différents pays d'Europe ont à peu près tous la même relation aux pourboires.

Dans certains pays comme la Grèce, l'Allemagne, le Portugal, la Belgique ou l'Italie, les frais de service sont inclus dans l'addition. Les pourboires sont donc facultatifs, mais vous pouvez toujours en laisser si vous avez apprécié le service. En Allemagne, il est préférable de donner directement les pourboires au serveur concerné, car il n'est pas bien vu de les laisser sur la table.

Pas obligatoires en Croatie, les pourboires sont tout de même les bienvenus pour compléter le salaire. Il n'y a pas de règle concernant le montant à offrir, mais il est courant de laisser environ 10% du montant dans les restaurants et de laisser de la monnaie aux chauffeurs de taxi et dans les bars.

L'Australie

Les pourboires ne sont pas obligatoires en Australie, car 10% de taxe pour les frais de service sont déjà inclus dans l'addition des restaurants. Dans les bars et pour les taxis, il est en général bien vu de laisser un peu de monnaie. En ce qui concerne les hôtels, laisser des pourboires n'est pas très répandu, mais l'intention fera toujours plaisir.

Le Canada et les États-Unis

Au Canada et aux États-Unis, les travailleurs tiennent beaucoup à leurs pourboires. Il est quasiment obligatoire de laisser 15 à 20% de plus sur l'addition, car les pourboires contribuent à l'ensemble des revenus des personnes qui touchent le salaire minimum. Il est donc important de laisser un peu d'argent si vous avez apprécié le service. En ce qui concerne les taxis, c'est à vous de choisir si vous souhaitez laisser quelque chose ou non, mais il est habituel de laisser 10% de pourboire. Pour les barmen/barmaids, ceux-ci attendent généralement un peu de monnaie après chaque commande de boisson.

Le Mexique

Les pourboires font partie intégrante de l'économie mexicaine. Les Mexicains qui travaillent dans le secteur du service s'attendent à recevoir un pourboire pour compléter leurs revenus. Certains restaurants comptent déjà les frais de service dans leur addition. Dans ce cas, c'est à vous de choisir si vous souhaitez laisser de l'argent en plus ou non. Dans le cas où les frais de service ne seraient pas comptabilisés à l'avance, les serveurs s'attendent souvent à un pourboire de 10 à 20% en plus de l'addition.

Le Brésil

Les pourboires ne sont pas obligatoires au Brésil, mais ils sont les bienvenus. Dans les restaurants, 10% pour les frais de service sont ajoutés à la facture. Vous avez le choix de les payer ou non, en fonction de l'appréciation du service reçu. Dans les bars, il est de coutume de payer à la fin du service et non pas après chaque commande. Au moment de régler l'addition, c'est à vous de choisir si vous souhaitez laisser de la monnaie. En ce qui concerne les taxis, ceux-ci s'attendent généralement à ce que vous leur laissiez la monnaie restante après votre course.

Le Japon et la Chine

Dans ces deux pays, les pourboires ne font pas partie de la culture. Laisser un peu de monnaie en signe de remerciement est malvenu et peut être interprété comme une insulte. Selon eux, fournir un service de qualité est normal, et recevoir un pourboire sous-entend que le travail d'un employé est sous-évalué par l'employeur. Il est donc conseillé de ne rien laisser, sauf pour les guides et chauffeurs qui eux, attendent des pourboires pour compléter leur faible salaire.

L'Afrique du Sud

Donner et recevoir des pourboires est une pratique très courante en Afrique du Sud. Des frais de services de 10 à 15% sont souvent inclus dans l'addition, mais si ce n'est pas le cas, il est habituel de laisser l'équivalent de cette somme en pourboire, que ce soit dans les restaurants, les bars, les hôtels ou pour les taxis.

L'Égypte

En Égypte, les pourboires sont indispensables. Ils sont attendus partout et pour tout. Porter vos bagages, vous aider à sortir d'une voiture ou vous servir, rien n'est gratuit. Les Égyptiens reçoivent un faible salaire, les pourboires sont donc très importants pour eux. Si vous voulez vous assurer de passer un agréable séjour, il est en général conseillé de laisser un pourboire au début de vos vacances afin de bénéficier d'un bon service.

Le Maroc

Les pourboires au Maroc sont très importants, car les serveurs ne sont pas payés. Leur salaire dépend intégralement des pourboires qu'ils reçoivent, il est donc toujours apprécié de leur laisser un peu d'argent si vous avez été content du service.

Les Émirats arabes, l'Inde et la Russie

Dans ces différents pays, il n'est pas obligatoire de laisser des pourboires. Si vous choisissez de le faire, il est recommandé de les donner en liquide et directement à la personne concernée afin de s'assurer que ce soit elle qui l'empoche et non pas son patron.

La Malaisie

Les Malaisiens ne donnent pas et ne s'attendent pas à recevoir des pourboires. Ils reçoivent un salaire assez élevé pour les habituer à ne rien attendre de la part des clients. Il y a cependant une exception dans le secteur hôtelier, il est fortement encouragé de donner un peu de monnaie au portier, à la personne qui vous aidera à porter vos bagages et au personnel de chambre.

La Thaïlande

Les Thaïlandais ne sont pas habitués à recevoir des pourboires. Cette pratique est plus répandue à Bangkok où les touristes se font plus nombreux. Il n'est donc pas obligatoire d'en laisser, mais vous pouvez toujours le faire si vous souhaitez remercier la personne qui vous a servi.

Auteure: Margaux Glamocic

Voici quelques informations sur la vision du pourboire dans les différentes cultures.Les différents pays d'Europe ont à peu près tous la même relation aux pourboires.Dans certains pays comme la Grèce, l'Allemagne, le Portugal, la Belgique ou l'Italie, les frais de service sont inclus dans l'addition. Les pourboires sont donc facultatifs, mais vous pouvez toujours en laisser si vous avez apprécié le service. En Allemagne, il est préférable de donner directement les pourboires au serveur concerné, car il n'est pas bien vu de les laisser sur la table.Pas obligatoires en Croatie, les pourboires sont tout de même les bienvenus pour compléter le salaire. Il n'y a pas de règle concernant le montant à offrir, mais il est courant de laisser environ 10% du montant dans les restaurants et de laisser de la monnaie aux chauffeurs de taxi et dans les bars.Les pourboires ne sont pas obligatoires en Australie, car 10% de taxe pour les frais de service sont déjà inclus dans l'addition des restaurants. Dans les bars et pour les taxis, il est en général bien vu de laisser un peu de monnaie. En ce qui concerne les hôtels, laisser des pourboires n'est pas très répandu, mais l'intention fera toujours plaisir.Au Canada et aux États-Unis, les travailleurs tiennent beaucoup à leurs pourboires. Il est quasiment obligatoire de laisser 15 à 20% de plus sur l'addition, car les pourboires contribuent à l'ensemble des revenus des personnes qui touchent le salaire minimum. Il est donc important de laisser un peu d'argent si vous avez apprécié le service. En ce qui concerne les taxis, c'est à vous de choisir si vous souhaitez laisser quelque chose ou non, mais il est habituel de laisser 10% de pourboire. Pour les barmen/barmaids, ceux-ci attendent généralement un peu de monnaie après chaque commande de boisson.Les pourboires font partie intégrante de l'économie mexicaine. Les Mexicains qui travaillent dans le secteur du service s'attendent à recevoir un pourboire pour compléter leurs revenus. Certains restaurants comptent déjà les frais de service dans leur addition. Dans ce cas, c'est à vous de choisir si vous souhaitez laisser de l'argent en plus ou non. Dans le cas où les frais de service ne seraient pas comptabilisés à l'avance, les serveurs s'attendent souvent à un pourboire de 10 à 20% en plus de l'addition.Les pourboires ne sont pas obligatoires au Brésil, mais ils sont les bienvenus. Dans les restaurants, 10% pour les frais de service sont ajoutés à la facture. Vous avez le choix de les payer ou non, en fonction de l'appréciation du service reçu. Dans les bars, il est de coutume de payer à la fin du service et non pas après chaque commande. Au moment de régler l'addition, c'est à vous de choisir si vous souhaitez laisser de la monnaie. En ce qui concerne les taxis, ceux-ci s'attendent généralement à ce que vous leur laissiez la monnaie restante après votre course.Dans ces deux pays, les pourboires ne font pas partie de la culture. Laisser un peu de monnaie en signe de remerciement est malvenu et peut être interprété comme une insulte. Selon eux, fournir un service de qualité est normal, et recevoir un pourboire sous-entend que le travail d'un employé est sous-évalué par l'employeur. Il est donc conseillé de ne rien laisser, sauf pour les guides et chauffeurs qui eux, attendent des pourboires pour compléter leur faible salaire.Donner et recevoir des pourboires est une pratique très courante en Afrique du Sud. Des frais de services de 10 à 15% sont souvent inclus dans l'addition, mais si ce n'est pas le cas, il est habituel de laisser l'équivalent de cette somme en pourboire, que ce soit dans les restaurants, les bars, les hôtels ou pour les taxis.En Égypte, les pourboires sont indispensables. Ils sont attendus partout et pour tout. Porter vos bagages, vous aider à sortir d'une voiture ou vous servir, rien n'est gratuit. Les Égyptiens reçoivent un faible salaire, les pourboires sont donc très importants pour eux. Si vous voulez vous assurer de passer un agréable séjour, il est en général conseillé de laisser un pourboire au début de vos vacances afin de bénéficier d'un bon service.Les pourboires au Maroc sont très importants, car les serveurs ne sont pas payés. Leur salaire dépend intégralement des pourboires qu'ils reçoivent, il est donc toujours apprécié de leur laisser un peu d'argent si vous avez été content du service.Dans ces différents pays, il n'est pas obligatoire de laisser des pourboires. Si vous choisissez de le faire, il est recommandé de les donner en liquide et directement à la personne concernée afin de s'assurer que ce soit elle qui l'empoche et non pas son patron.Les Malaisiens ne donnent pas et ne s'attendent pas à recevoir des pourboires. Ils reçoivent un salaire assez élevé pour les habituer à ne rien attendre de la part des clients. Il y a cependant une exception dans le secteur hôtelier, il est fortement encouragé de donner un peu de monnaie au portier, à la personne qui vous aidera à porter vos bagages et au personnel de chambre.Les Thaïlandais ne sont pas habitués à recevoir des pourboires. Cette pratique est plus répandue à Bangkok où les touristes se font plus nombreux. Il n'est donc pas obligatoire d'en laisser, mais vous pouvez toujours le faire si vous souhaitez remercier la personne qui vous a servi.Auteure: Margaux Glamocic