"Parmi les plus de 20 conflits armés qui persistent sur la planète, il y en a un, celui dans mon pays, la Colombie, qui est en passe d'être véritablement réglé", a déclaré le président devant l'assemblée générale de l'ONU. "Nous allons mettre fin au conflit le plus ancien et le dernier de l'hémisphère occidental", a-t-il ajouté, se disant "plus optimiste que jamais" sur les perspective de paix.

C'est une "mission difficile mais pas impossible", a estimé M. Santos. en appelant les Colombiens à "un changement spirituel individuel" qui les mènera à la "réconciliation".

Le gouvernement et la rébellion des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc, marxistes) ont conclu un accord judiciaire, pierre angulaire d'un accord de paix définitif qui devrait être signé d'ici six mois.

Cet agrément lève "le principal obstacle avant de signer la paix", a souligné le président.

"Parmi les plus de 20 conflits armés qui persistent sur la planète, il y en a un, celui dans mon pays, la Colombie, qui est en passe d'être véritablement réglé", a déclaré le président devant l'assemblée générale de l'ONU. "Nous allons mettre fin au conflit le plus ancien et le dernier de l'hémisphère occidental", a-t-il ajouté, se disant "plus optimiste que jamais" sur les perspective de paix. C'est une "mission difficile mais pas impossible", a estimé M. Santos. en appelant les Colombiens à "un changement spirituel individuel" qui les mènera à la "réconciliation". Le gouvernement et la rébellion des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc, marxistes) ont conclu un accord judiciaire, pierre angulaire d'un accord de paix définitif qui devrait être signé d'ici six mois. Cet agrément lève "le principal obstacle avant de signer la paix", a souligné le président.