Coupe afro, pantalon pattes d'eph, chemise et cravate bariolées. " C'est le look sixties ", s'amuse Lyes Imemmai, 39 ans, entre deux clopes. Pourtant, le calendrier grégorien indique bien 2018, quand celui des Berbères culmine à 2968. Mais si le sélectionneur " national " de la Kabylie s'est mis sur son 31, c'est parce qu'il amorce une journée qui peut s'avérer historique. En ce 2 juin, son équipe affronte les Coréens unis du Japon, dans le cadre de la Coupe du monde de la Conifa (Confédération des associations de football indépendantes), qui reconnaît les nations et les peuples délaissés par la Fifa.
...