L'ouragan Dorian a touché environ 18.000 enfants aux Bahamas, en particulier sur les îles d'Abaco et Grand Bahama. Nombre d'entre eux ont besoin d'une aide urgente. Vendredi dernier, les collaborateurs d'Unicef ont réussi à atteindre Abaco, l'île la plus sévèrement touchée par l'ouragan. L'équipe a été témoin d'un désespoir et d'une destruction sans nom.

"Les enfants qui ont survécu à l'ouragan ont perdu leur maison, leur famille. Il reste peu d'eau et de nourriture", a témoigné Youssouf Abdel-Jelil, directeur adjoint de l'Unicef pour les Caraïbes. "Ils ont besoin d'aide rapide. Près de cinq jours après que l'ouragan a touché la région, une eau potable est ce qu'il y a de plus précieux, en particulier pour les mères et les enfants."

"On examine encore l'ensemble des dégâts sur le terrain mais les premières analyses montrent que les infrastructures de transport d'Abaco sont en partie ou totalement ruinées. La distribution de l'aide humanitaire représente dès lors un énorme défi. Les plus vulnérables, les enfants, sont les plus difficiles à atteindre", a poursuivi M. Abdel-Jelil.

L'Unicef collabore avec le gouvernement afin de distribuer le matériel le plus vite possible aux familles, ainsi qu'avec d'autres unités de l'Onu et la Croix-Rouge. Environ 4 millions de dollars sont nécessaires pour financer l'aide.