Le samedi 27 octobre, un antisémite américain a abattu onze Juifs dans une synagogue de Pittsburgh. Une semaine plus tard, la journaliste et historienne judéo-américaine Anne Applebaum nous reçoit chez elle à Londres, dans le quartier de Kensington. "Il m'est arrivé quelque chose de très étrange", dit-elle. "Mon père m'a envoyé un message à propos de la dernière fois qu'une telle attaque antisémite avait eu lieu aux États-Unis. C'était à Gadsden (Alabama) en 1960. Quelqu'un a lancé un cocktail Molotov à l'intérieur d'une synagogue et a ensuite tiré sur des fidèles en fuite. Il s'avère que ces gens abattus étaient de ma famille. Personne ne me l'avait jamais dit. À cette époque, l'influence du Ku Klux Klan dans des endroits comme Gadsden était très grande. Le racisme blanc était politiquement accepté. Ce que nous vivons actuellement aux États-Unis est un retour à cette période. Ce n'est donc pas nouveau. Mais il y a longtemps que cet extrémisme n'a pas reçu autant d'approbation officielle, certainement de la part de la Maison-Blanche."
...