Ce nouveau train de sanctions, dans les secteurs du fer, du charbon et de la pêche, est le premier à être imposé à Pyongyang à l'initiative des Etats-Unis depuis la prise de fonctions de Donald Trump en début d'année.

Il montre aussi une évolution notable de la Chine à l'égard de la Corée du Nord dont elle est le principal soutien.

Ce nouveau train de sanctions, dans les secteurs du fer, du charbon et de la pêche, est le premier à être imposé à Pyongyang à l'initiative des Etats-Unis depuis la prise de fonctions de Donald Trump en début d'année. Il montre aussi une évolution notable de la Chine à l'égard de la Corée du Nord dont elle est le principal soutien.