"L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) doit rendre son rapport vendredi" pour confirmer que l'Iran a tenu ses engagements, a déclaré Abbas Araghchi. Et "vendredi, samedi ou dimanche (...) nous annoncerons l'entrée en application de l'accord nucléaire", a-t-il ajouté. L'AIEA n'a pas confirmé dans l'immédiat cette annonce.

M. Araghchi a précisé qu'un "communiqué commun" serait publié par le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif et le chef de la diplomatie de l'Union européenne Federica Mogherini au nom des puissances du groupe 5+1 (Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie, Chine et Allemagne) pour annoncer officiellement le jour de l'entrée en application. Il a également évoqué une cérémonie "en préparation" avec la possible présence des ministres des Affaires étrangères de l'Iran et du groupe 5+1. Il n'a toutefois pas annoncé le lieu de cette cérémonie.

L'accord conclu en juillet vise à limiter le programme nucléaire controversé de l'Iran, en échange d'une levée progressive et contrôlée des sanctions internationales pesant sur Téhéran. Dans le cadre de cet accord, Téhéran a déjà réduit le nombre de ses centrifugeuses et envoyé à l'étranger la quasi totalité de son stock d'uranium faiblement enrichi. L'Iran doit encore enlever dans les prochains jours le coeur du réacteur à eau lourde d'Arak, une des autres mesures nécessaires pour l'entrée en application de l'accord.

Un responsable nucléaire iranien a annoncé mardi qu'un "grand nombre" d'inspecteurs de l'AIEA se trouvaient en Iran pour vérifier ces mesures.

"L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) doit rendre son rapport vendredi" pour confirmer que l'Iran a tenu ses engagements, a déclaré Abbas Araghchi. Et "vendredi, samedi ou dimanche (...) nous annoncerons l'entrée en application de l'accord nucléaire", a-t-il ajouté. L'AIEA n'a pas confirmé dans l'immédiat cette annonce.M. Araghchi a précisé qu'un "communiqué commun" serait publié par le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif et le chef de la diplomatie de l'Union européenne Federica Mogherini au nom des puissances du groupe 5+1 (Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie, Chine et Allemagne) pour annoncer officiellement le jour de l'entrée en application. Il a également évoqué une cérémonie "en préparation" avec la possible présence des ministres des Affaires étrangères de l'Iran et du groupe 5+1. Il n'a toutefois pas annoncé le lieu de cette cérémonie.L'accord conclu en juillet vise à limiter le programme nucléaire controversé de l'Iran, en échange d'une levée progressive et contrôlée des sanctions internationales pesant sur Téhéran. Dans le cadre de cet accord, Téhéran a déjà réduit le nombre de ses centrifugeuses et envoyé à l'étranger la quasi totalité de son stock d'uranium faiblement enrichi. L'Iran doit encore enlever dans les prochains jours le coeur du réacteur à eau lourde d'Arak, une des autres mesures nécessaires pour l'entrée en application de l'accord.Un responsable nucléaire iranien a annoncé mardi qu'un "grand nombre" d'inspecteurs de l'AIEA se trouvaient en Iran pour vérifier ces mesures.