Abbas Araghchi, ministre des Affaires étrangères adjoint, a fait cette annonce "dans une lettre à Rafael Grossi", le directeur exécutif de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA). L'Iran enrichit actuellement de l'uranium à 20%. Un raffinement à 60% le mettrait en mesure de passer rapidement aux 90% et plus, nécessaires pour une utilisation de ce minerai à des fins militaires.

Abbas Araghchi, ministre des Affaires étrangères adjoint, a fait cette annonce "dans une lettre à Rafael Grossi", le directeur exécutif de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA). L'Iran enrichit actuellement de l'uranium à 20%. Un raffinement à 60% le mettrait en mesure de passer rapidement aux 90% et plus, nécessaires pour une utilisation de ce minerai à des fins militaires.