Le programme est à l'heure belge.
...

Le programme est à l'heure belge.14H30 : Donald Trump, Mike Pence et leurs familles participent à un office religieux à l'Église épiscopalienne St John, située près de la Maison Blanche.15H30: Le président Barack Obama et sa femme Michelle accueillent Donald et Melania Trump à la Maison Blanche pour un thé. Début de la cérémonie proprement dite d'investiture devant le fronton ouest du Capitole, avec des chants et de la musique. 16H30: Les deux couples se rendent ensemble dans le même cortège au Capitole, le bâtiment qui abrite le Congrès.17H30: Discours d'ouverture. Des responsables religieux prononcent l'invocation et feront des lectures. Mike Pence est investi dans ses nouvelles fonctions de vice-président par un juge de la Cour suprême, Clarence Thomas.18H00: Prestation de serment de Donald Trump, qui est investi 45e président par un juge de la Cour suprême, John Roberts. M. Trump utilisera la bible d'investiture de l'ancien président Abraham Lincoln ainsi que la bible que sa mère lui avait donnée en 1955. En utilisant la bible de Lincoln, Trump continue avec une tradition lancée par Obama. C'est sur cette même bible qu'il a prêté serment en 2009 et 2013. Lincoln qui n'était pas particulièrement croyant est un symbole de l'unité du pays, combattu dans une guerre civile et pour l'abolition de l'esclavage. Parmi les invités de la cérémonie d'investiture figurent les élus du Congrès (dont une cinquantaine ont refusé de venir), les juges de la Cour suprême, des diplomates et le public. Les anciens présidents Jimmy Carter, George W. Bush et Bill Clinton seront présents, ainsi que l'ex-rivale démocrate du futur président, Hillary Clinton.Puis Donald Trump prononce son discours d'investiture. Un discours de 20 minutes "très personnel" qui aura une tonalité "philosophique", a affirmé son porte-parole. "Ce sera une présentation très personnelle et sincère de sa vision du pays", a déclaré Sean Spicer à la veille de l'arrivée au pouvoir du magnat de l'immobilier. "Il expliquera ce que cela signifie d'être Américain, les défis auxquels nous sommes confrontés", a-t-il poursuivi, évoquant en particulier les infrastructures ou l'éducation. "Ce ne sera pas un programme détaillé, plutôt un document philosophique, sa vision de l'avenir du pays, du rôle du gouvernement et du rôle des citoyens", a-t-il encore dit.Une jeune soprano de 16 ans, Jackie Evancho, chante ensuite l'hymne national, The Star-Spangled Banner (la bannière étoilée). Sa soeur transsexuelle ne sera pas présente lors de l'évènement pour éviter tout scandale. 18H30: Fin de la cérémonie. Conformément à la tradition, MM. Trump et Pence assistent à un déjeuner du Congrès au Capitole. Après la prestation de serment, les Obama feront leurs adieux. Ils se rendront en hélicoptères sur la base d'Andrew avant de prendre une dernière fois l'Air Force One vers Palm Springs, en Californie. Pour leur retour vers Washington, ils devront se débrouiller par leur propre moyen.20H30: Trump et Pence assistent à une revue militaire sur le fronton est du Capitole.21h à 23h : Défilé d'investiture. Le nouveau président et le vice-président défilent sur environ 2,4 kilomètres le long de Pennsylvania Avenue, qui relie le Capitole à la Maison Blanche. Ils sont suivis par quelque 8.000 personnes représentant divers groupes: les différents corps d'armée, des fanfares de lycées et d'universités, des corps à cheval, des représentants des secours, des anciens combattants et même une brigade de tracteurs. La troupe new-yorkaise des Rockettes devrait également se produire pour l'investiture. Certaines danseuses ayant exprimé leur réticence à participer à cet événement, la maison-mère avait assuré qu'elles seraient libres de venir ou non.01h à 05h du samedi matin: Trump et Pence accompagnés de leurs épouses se montrent aux trois bals officiels d'investiture. Deux ont lieu au Walter E. Washington Convention Center et le troisième au National Building Museum, le musée de l'architecture. D'autres bals plus ou moins officiels sont organisés dans la capitale.16 à 17 h: Trump et Pence participeront à une cérémonie religieuse oecuménique (National Prayer Service) à la cathédrale de Washington.Trump a annoncé qu'il ne s'attellerait à la tâche que lundi. Pendant ce temps-là, il devrait y avoir un océan de bonnet rose qui va déferler sur Washington. Suite à un jeu de mots, c'est ce que des dizaines de milliers de femmes devraient porter samedi pour les Marches des femmes prévues au lendemain de l'investiture du président américain. "C'est plus qu'un symbole contre Donald Trump, c'est le signe de notre unité" et "un appel à l'action" pour défendre nos droits, explique Wendy Peace, qui avec une vingtaine de femmes de tous âges s'est lancée dans le tricotage de ces bonnets dans un petit atelier-boutique de Manhattan, The Knitty City. Partie de Californie, cette opération tricot s'est propagée à travers le pays après un appel sur le net. Quelque 60.000 bonnets sont déjà prêts, et des milliers d'autres devraient l'être d'ici samedi, pour la Marche des femmes de Washington à laquelle doivent participer des vedettes comme Cher, Scarlett Johannsson ou Katy Perry. On attend 200.000 personnes. D'autres marches du même genre devraient avoir lieu dans le pays. Un immense service de sécurité riche de 28.000 personnes devrait être déployé durant ces cérémonies d'investiture. L'idée est d'éloigner la foule des cérémonies. Les dernières investitures se sont pourtant passées sans réels encombres. Les forces de sécurités s'attendent entre 700.000 et 900.000 personnes lors de la prestation de serment. Obama avait, lui, attiré en 2009 plus de 1.8 million de personnes (certains parlent même de 1.9) Combien coûte la cérémonie ? The New York Times estime que celle-ci s'élève à 200 millions de dollars ( 190 million d'euros), et la moitié du budget serait consacré qu'à la sécurité. D'autres estimes que c'est plus de l'ordre de 175 millions de dollars soit 167 millions d'euros.Cette somme est crachée au bassinet par les contribuables, qui vont payer pour une large partie de la sécurité, mais aussi par des sponsors et des donateurs qui se sont mobilisés jusqu'au dernier jour pour la campagne de Trump. Le comité spécial de Trump chargé des cérémonies d'investiture a selon The New York Times rassemblé 100 millions d'euros, notamment chez des milliardaires qui n'avaient rien donné à Trump durant sa campagne et qui tentent aujourd'hui de rentrer dans ses petits papiers. Ces 100 millions sont un record absolu. Le dernier record était celui d'Obama qui avait réussi à récolter 23 millions en 2009. Les détails de qui a donné quoi et comment l'argent a été utilisé, et si les 100 millions ont effectivement été utilisés) ne sera par contre seulement divulgué qu'en avril de cette année.