Depuis le début de la pandémie, le pays de 47 millions d'habitants a recensé 525.549 cas, ce qui représente, rapporté à sa population, une proportion environ deux fois plus importante que celle de la France ou de l'Italie, d'après un calcul de l'AFP à partir de sources officielles.

Ces deux dernières semaines, le pays a détecté en moyenne 7 à 8.000 cas par jour dont environ le tiers dans la région de la capitale Madrid, épicentre de l'épidémie comme au printemps.

Mortalité reste très inférieure à celle observée durant la première vague

Malgré l'explosion récente de nouveaux cas qui a entraîné l'adoption par les autorités de nombreuses mesures de restriction, la mortalité reste très inférieure à celle observée durant la première vague de contagion en mars-avril.

Le nombre de victimes du Covid-19 s'élève au total à 29.516 dans le pays, dont 237 ces sept derniers jours, loin du pic de la pandémie début avril quand près de 1.000 personnes étaient mortes en un jour.

Phase ascendante

"La situation est bien plus favorable" qu'au printemps, a souligné lundi l'épidémiologiste en chef du ministère de la Santé, Fernando Simon. "Mais nous restons dans une phase ascendante", a-t-il mis en garde.

Le ministre de la Santé Salvador Illa avait lui mis en avant vendredi un taux d'occupation des unités de soins intensifs "beaucoup plus bas" qu'au printemps.

De plus, l'âge moyen des porteurs du virus a considérablement baissé, se situant autour de 40 ans, avec une plus grande proportion d'asymptomatiques détectés grâce à un nombre de tests bien plus grand.

Ces chiffres tombent en pleine rentrée scolaire dans le pays marquée par la peur de nombreux parents de renvoyer leurs enfants dans les écoles, fermées depuis six mois. Les autorités ont imposé le port obligatoire du masque dès 6 ans et à tout moment à l'école afin d'éviter les contaminations dans les établissements.

Depuis le début de la pandémie, le pays de 47 millions d'habitants a recensé 525.549 cas, ce qui représente, rapporté à sa population, une proportion environ deux fois plus importante que celle de la France ou de l'Italie, d'après un calcul de l'AFP à partir de sources officielles.Ces deux dernières semaines, le pays a détecté en moyenne 7 à 8.000 cas par jour dont environ le tiers dans la région de la capitale Madrid, épicentre de l'épidémie comme au printemps.Malgré l'explosion récente de nouveaux cas qui a entraîné l'adoption par les autorités de nombreuses mesures de restriction, la mortalité reste très inférieure à celle observée durant la première vague de contagion en mars-avril.Le nombre de victimes du Covid-19 s'élève au total à 29.516 dans le pays, dont 237 ces sept derniers jours, loin du pic de la pandémie début avril quand près de 1.000 personnes étaient mortes en un jour."La situation est bien plus favorable" qu'au printemps, a souligné lundi l'épidémiologiste en chef du ministère de la Santé, Fernando Simon. "Mais nous restons dans une phase ascendante", a-t-il mis en garde.Le ministre de la Santé Salvador Illa avait lui mis en avant vendredi un taux d'occupation des unités de soins intensifs "beaucoup plus bas" qu'au printemps.De plus, l'âge moyen des porteurs du virus a considérablement baissé, se situant autour de 40 ans, avec une plus grande proportion d'asymptomatiques détectés grâce à un nombre de tests bien plus grand.Ces chiffres tombent en pleine rentrée scolaire dans le pays marquée par la peur de nombreux parents de renvoyer leurs enfants dans les écoles, fermées depuis six mois. Les autorités ont imposé le port obligatoire du masque dès 6 ans et à tout moment à l'école afin d'éviter les contaminations dans les établissements.