Le navire battant pavillon panaméen, Ever Given, a dévié de sa trajectoire dans un tronçon à une seule voie du canal lors d'une tempête de sable mardi.

L'incident a entraîné un énorme retard. Quelque 321 navires attendent de traverser la section, selon une estimation du chef de l'Autorité nationale du canal de Suez (SCA), Osama Rabae.

Certaines compagnies maritimes ont déjà annoncé qu'elles réachemineraient leurs navires.

Le responsable a déclaré que les navires dragueurs et les remorqueurs travaillaient 24 heures sur 24 pour libérer le supertanker bloqué. L'échouage perturbe déjà sérieusement les chaînes d'approvisionnement et les marchés mondiaux.

Selon M. Rabae, l'hélice et le gouvernail du navire ont recommencé à fonctionner.

"Dans de telles situations, on commence toujours par le remorquage, la traction et le dragage", a-t-il encore déclaré.

Osama Rabae a ajouté qu'il espérait qu'on n'aurait pas à retirer des conteneurs de ce navire de 400 mètres de long pour alléger la charge et soulever le navire. Le tanker transporte quelque 18.000 conteneurs et le déchargement prendrait beaucoup de temps, impliquant des équipements spécialisés, notamment des grues, qui devraient être amenées sur le site.

On estime que le blocage retient des marchandises à hauteur de 9,6 milliards de dollars par jour dans ce canal, qui gère environ 12% du commerce mondial.

Depuis son ouverture en 1869, le canal de Suez relie la Méditerranée et la mer Rouge et constitue la route de navigation la plus courte entre l'Asie et l'Europe.

Le navire battant pavillon panaméen, Ever Given, a dévié de sa trajectoire dans un tronçon à une seule voie du canal lors d'une tempête de sable mardi. L'incident a entraîné un énorme retard. Quelque 321 navires attendent de traverser la section, selon une estimation du chef de l'Autorité nationale du canal de Suez (SCA), Osama Rabae. Certaines compagnies maritimes ont déjà annoncé qu'elles réachemineraient leurs navires. Le responsable a déclaré que les navires dragueurs et les remorqueurs travaillaient 24 heures sur 24 pour libérer le supertanker bloqué. L'échouage perturbe déjà sérieusement les chaînes d'approvisionnement et les marchés mondiaux. Selon M. Rabae, l'hélice et le gouvernail du navire ont recommencé à fonctionner. "Dans de telles situations, on commence toujours par le remorquage, la traction et le dragage", a-t-il encore déclaré. Osama Rabae a ajouté qu'il espérait qu'on n'aurait pas à retirer des conteneurs de ce navire de 400 mètres de long pour alléger la charge et soulever le navire. Le tanker transporte quelque 18.000 conteneurs et le déchargement prendrait beaucoup de temps, impliquant des équipements spécialisés, notamment des grues, qui devraient être amenées sur le site. On estime que le blocage retient des marchandises à hauteur de 9,6 milliards de dollars par jour dans ce canal, qui gère environ 12% du commerce mondial. Depuis son ouverture en 1869, le canal de Suez relie la Méditerranée et la mer Rouge et constitue la route de navigation la plus courte entre l'Asie et l'Europe.