En mars, Alexeï Navalny a été transféré dans la colonie pénitentiaire IK-2 à Pokrov, à 100 kilomètres à l'est de Moscou. Ses avocats sont le seul contact avec le monde extérieur. L'avocate Olga Mikhailova lui rend régulièrement visite.
...

En mars, Alexeï Navalny a été transféré dans la colonie pénitentiaire IK-2 à Pokrov, à 100 kilomètres à l'est de Moscou. Ses avocats sont le seul contact avec le monde extérieur. L'avocate Olga Mikhailova lui rend régulièrement visite.Depuis plus d'une semaine, Alexeï Navalny est en grève de la faim, car il ne reçoit pas de soins médicaux appropriés. Comment va-t-il ?Olga Mikhailova : Alexeï a l'air mal en point. Il souffre de terribles douleurs dorsales, qui irradient dans les jambes et entraînent une insensibilité, désormais également dans les bras. Il tousse et il a de la fièvre. Il a perdu 14 kilos.Bénéficie-t-il d'une aide médicale ?Il est maintenant à l'infirmerie de la colonie pénitentiaire et dort mieux. Il y est également contrôlé régulièrement la nuit, mais n'est plus réveillé aussi brutalement. Le service n'a que deux infirmières, pas de médecins. Il a cependant été examiné par un neurologue et on a essayé de le convaincre de prendre des médicaments.Pourquoi Navalny refuse-t-il les médicaments ?On lui a seulement dit qu'il avait une double hernie et une excroissance du disque intervertébral. On lui a prescrit du diclofénac et de l'acide nicotinique. Nos médecins ont conclu que ce traitement ne l'aiderait pas et pourrait même aggraver son état.Lire aussi: La prison d'Alexeï Navalny, machine à "briser" les détenus (en images)Légalement, en tant que prisonnier, Navalny a le droit de consulter son propre médecin. Les autorités lui refusent ce droit. Pourquoi ?Je pense qu'ils ont peur qu'un médecin qualifié voie que Alexeï a été maltraité.Trois des codétenus de Navalny sont traités pour la tuberculose. Il pense qu'il l'a peut-être aussi. Savez-vous quelque chose à ce sujet ?Il a passé des tests, notamment un test corona, mais les résultats ne sont pas encore connus.En tant qu'avocate, que pouvez-vous faire pour lui ?Tout comme Alexeï lui-même, nous avons déposé de nombreuses plaintes, objections et pétitions, et nous suivons de près ce qui lui arrive dans la colonie pénitentiaire. Nous n'avons pas encore reçu de réponse.Pensez-vous que la grève de la faim de Navalny va changer quelque chose, qu'il sera autorisé à voir son médecin ?Alexeï n'arrêtera pas sa grève de la faim. Il a une opinion claire à ce sujet.Cependant, même ses partisans pensent qu'il serait préférable qu'il recommence à manger.J'étais et je suis toujours contre les grèves de la faim. Il connaît évidemment ma position, mais il a pris sa décision. Il estime qu'il doit recourir à cette mesure extrême.Que fait Navalny à part écrire des pétitions ? A-t-il le droit de lire des livres ?Pour autant que je sache, tout ce qu'il a eu jusqu'à présent, c'est une Bible, et un journal chaque mercredi. Je ne sais pas lequel.Pensez-vous qu'il soit en sécurité dans la colonie pénitentiaire ?Nous craignons pour sa sécurité, car nous savons ce qui lui est déjà arrivé. La Cour européenne des droits de l'homme a estimé que sa vie était en danger et qu'Alexeï devait être libéré. Mais la Russie n'exécute pas cette décision.