L'appareil, piloté par le Suisse André Borschberg, a décollé à 07h12 heure locale (04h12 heure belge) de l'aéroport Al-Bateen à Abou Dhabi et pris la direction de Mascate, la capitale d'Oman, où il est attendu en fin de journée.

Le décollage d'Abou Dhabi, prévu initialement samedi, a été retardé en raison des vents forts qui soufflaient sur la région. Lundi, il a encore pris un retard de 42 minutes sur l'heure annoncée préalablement.

Le voyage de quelque 35.000 km, prévu en 12 étapes et qui durera 5 mois, est l'aboutissement de 13 années de recherches menées par André Borschberg et son compatriote Bertrand Piccard, dont l'idée de voler grâce à la seule énergie solaire avait initialement été la risée de l'industrie aéronautique.

L'avion, baptisé SI2 (Solar Impulse 2), est propulsé par plus de 17.000 cellules solaires tapissant des ailes de 72 mètres, soit presque aussi longues que celles d'un Airbus A380. Mais le SI2, conçu en fibre de carbone, ne pèse que 2,5 tonnes -- autant qu'un 4X4 familial, soit moins de 1% du poids de l'A380.

L'appareil, piloté par le Suisse André Borschberg, a décollé à 07h12 heure locale (04h12 heure belge) de l'aéroport Al-Bateen à Abou Dhabi et pris la direction de Mascate, la capitale d'Oman, où il est attendu en fin de journée. Le décollage d'Abou Dhabi, prévu initialement samedi, a été retardé en raison des vents forts qui soufflaient sur la région. Lundi, il a encore pris un retard de 42 minutes sur l'heure annoncée préalablement. Le voyage de quelque 35.000 km, prévu en 12 étapes et qui durera 5 mois, est l'aboutissement de 13 années de recherches menées par André Borschberg et son compatriote Bertrand Piccard, dont l'idée de voler grâce à la seule énergie solaire avait initialement été la risée de l'industrie aéronautique. L'avion, baptisé SI2 (Solar Impulse 2), est propulsé par plus de 17.000 cellules solaires tapissant des ailes de 72 mètres, soit presque aussi longues que celles d'un Airbus A380. Mais le SI2, conçu en fibre de carbone, ne pèse que 2,5 tonnes -- autant qu'un 4X4 familial, soit moins de 1% du poids de l'A380.