"Fournir des armes aux YPG est inacceptable", a déclaré M. Canikli sur la chaîne A Haber, selon le quotidien Hürriyet. "Une telle politique ne bénéficiera à personne". La Turquie considère les Unités de protection du peuple kurde, YPG, comme la branche syrienne des séparatistes kurdes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), considéré lui-même comme une organisation "terroriste" par Ankara et ses alliés occidentaux.

La décision des Etats-Unis d'armer les milices kurdes syriennes va "accélérer la défaite" du groupe ultraradical Etat islamique (EI), a pour sa part affirmé mercredi le porte-parole d'une coalition arabo-kurde combattant cette organisation.

"Fournir des armes aux YPG est inacceptable", a déclaré M. Canikli sur la chaîne A Haber, selon le quotidien Hürriyet. "Une telle politique ne bénéficiera à personne". La Turquie considère les Unités de protection du peuple kurde, YPG, comme la branche syrienne des séparatistes kurdes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), considéré lui-même comme une organisation "terroriste" par Ankara et ses alliés occidentaux. La décision des Etats-Unis d'armer les milices kurdes syriennes va "accélérer la défaite" du groupe ultraradical Etat islamique (EI), a pour sa part affirmé mercredi le porte-parole d'une coalition arabo-kurde combattant cette organisation.